À garder à l’esprit pour résoudre les conflits !

argument-238529_640Nous nous sommes tous retrouvés un jour dans une situation de conflit. Qu’il s’agisse d’un petit conflit du quotidien ou d’un gros conflit qui perdure dans le temps, ce sont toujours les mêmes mécanismes qui entrent en jeu.

Être en conflit c’est être en désaccord avec une personne ou une situation. Et bien souvent quand il s’agit de notre avis, de notre façon de voir les choses, on cherche à avoir raison. L’acteur principal d’un conflit c’est donc l’égo. C’est très souvent lui qui pose problème, car il va chercher par tous les moyens à avoir raison et peu importe si cela résout ou non le conflit et surtout avec quelles conséquences.

 

Personne n’aime être en situation de conflit, cela entraine un sentiment de mal-être plus ou moins fort, mais toujours présent. C’est une réaction très humaine. En effet, nous sommes des mammifères sociaux qui recherchons naturellement la cohésion plutôt que le conflit. Même si la vie est composée de conflits, la nature est bien faite et nous pousse à les résoudre.

Résoudre un conflit, ce n’est pas prouver que l’on a raison, vouloir avoir le dernier mot ou encore laisser couler les choses sans réagir. Un conflit concerne au minimum deux personnes, la résolution du conflit ne sera effective que lorsque les deux personnes auront le sentiment du respect d’eux-mêmes et de l’autre.

N’avez-vous jamais eu un goût amer lorsqu’un conflit se solde par une action gagnante pour vous et perdante pour l’autre. La vie n’est pas un match de boxe, on ne sort bien et grandi d’un conflit qu’en trouvant un consensus et que toutes les parties sortent gagnantes.

Un conflit sera tout de suite moins mal vécu si l’on garde cela en tête :

Le conflit existe => acceptation

Cela fait partie de la vie => dédramatisation

Je dois l’affronter => positionnement

Recherche d’un consensus => réaction

 

Les psychologues ont créé un modèle de résolution des conflits. Ils ont défini 6 principaux types de comportements face au conflit : la fuite, le combat, l’abandon, l’esquive, le compromis et le consensus.

La fuite et l’esquive ne résoudront pas le conflit ce qui aura pour conséquence que tout le monde sera perdant.

L’abandon met celui qui a abandonné dans une position de perdant.

Le combat revêt une volonté de gagner en faisant perdre l’autre qui devient un adversaire. Le compromis est une sorte de combat camouflé sous des formes de « terrain d’entente », mais l’objectif sous-jacent sera toujours son propre intérêt.

Contrairement au compromis où chaque partie essaie de chercher la meilleure des solutions parmi les arguments de chacun, le consensus repose sur la création d’une nouvelle solution développée en commun. Tout le monde sort gagnant.

SKM_C224e15022415280_0001

Pour sortir gagnant d’un conflit, il faut que toutes les parties le soient aussi. N’oubliez pas que le mal-être induit par un conflit est souvent plus grand que la source même du conflit. Ne laissez pas un conflit prendre trop d’ampleur et s’inscrire dans le temps.

 

La race humaine doit sortir des conflits en rejetant la vengeance, l’agression et l’esprit de revanche. Le moyen d’en sortir est l’amour.

Martin Luther King

 

 

Source : Le livre des Décisions

À lire aussi :
Arrêter l’autocensure
La puissance de la simplicité
Accepter et aider sans condition, sans jugement
Ne laissez pas votre entourage stopper votre évolution

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

LIRE AUSSI

Article précédent Article suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

0 shares
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Je suis Edwige, auteure de ce blog

Venez partager sur ce blog consacré au bien-être. Vous trouverez toutes les infos dans "A propos".
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Catégories