Arrêter l’autocensure

« De tous les maux, les plus douloureux sont ceux que l’on s’est infligés à soi-même. »

Sophocle

 

Beaucoup de personnes souffrent de critiques de jugements, de pensées négatives à leur égard. Si enfants nous ne pouvions rien faire d’autre que de les intégrer et de dépendre des jugements des autres, une fois adultes ce ne sont plus vraiment les autres qui sont à l’origine du problème, mais bien nous-mêmes.

Je ne vais pas analyser les origines des constructions d’un manque de confiance en soi. Nous sommes tous les produits d’un cadre environnemental, sociétal et familial… L’enfant est soumis à tout un enchevêtrement de paramètres extérieurs qui forme ou déforme l’estime de soi.

C’est un passif propre à chacun sur lequel il est impossible de revenir. Il n’y a qu’à en prendre conscience, comprendre ce qui s’est passé et prendre les rênes une fois adultes. On ne peut pas toute sa vie rejeter la faute sur son passé et sur ses parents. Lorsque l’on est adulte on prend la responsabilité de qui on est et de ce que l’on veut devenir. On est certes une formation du passé, mais avec la conscience et donc le pouvoir de choisir.

 

Il ne faut pas voir cela de façon culpabilisante, mais bien comme un atout. La seule personne responsable de tout ce qui nous arrive et des pensées que nous avons c’est nous.

Quelle est la personne qui vous critique le plus → VOUS

Quelle est la personne qui vous juge le plus → VOUS

Quelle est la personne qui vous enferme dans une catégorie → VOUS

Quelle est la personne qui fait des conclusions et des généralisations négatives sur vos actions → VOUS

 

C’est un cercle vicieux :

‹Vous vous êtes catégorisé comme étant mal à l’aise en public

Vous agissez comme tel, vous vous mettez dans cette position en public

Ce qui fait que vous êtes effectivement mal à l’aise

Cela renforce votre croyance et ainsi de suite…›

 

‹Vous jugez votre vie ou votre personnalité peu intéressante

Vous renvoyez alors cette image, vous mettez en position d’infériorité avec les autres, vous vous fermez

Les autres le ressentent et ne vous portent pas d’intérêt

Cela renforce votre croyance…›

 

On pourrait prendre plein d’autres exemples de croyances limitatives. Le but est de comprendre que l’origine de ces renforcements de croyances c’est vous. Ce ne sont pas les autres.

Les autres ont des interactions qui sont le reflet de ce que vous êtes. Dans la grande majorité des cas, les personnes réagissent en effet de miroir. Si vous pensez et donc donnez une certaine image de vous-même, les autres vont le ressentir et vous jugez via cette image. Mais à la base c’est vous qui avez donné cette image.

Si vous finissez toujours par vous fâchez avec vos collègues, si on ne vous respect pas, si on ne vous considère pas, si vous vous faite utilisez par les autres, si on se moque de vous… C’est vous, qui à un moment ou un autre avez permis ça.

Si vous êtes une victime, vous êtes une victime de vous-même. Inutile de blâmer les autres et d’accuser la terre entière pour quelque chose que vous avez créé.

Dans 90% des cas, c’est vous qui aviez orienté la relation. Les relations sociales ce sont des cocktails à chaque fois différents qui sont le résultat du mélange des personnalités. C’est pour cette raison qu’il n’y a pas une seule relation qui soit identique à une autre.

Dans les 10% de cas restants, ce sont des personnes engluées dans leurs problèmes, qui sont fermés et réagissent de la même manière avec tout le monde. Ces cas se descellent très vite et ne doivent pas être interprétés autrement que comme des humeurs personnelles et passagères.

 

Arrêté d’interpréter et d’imaginer ce que les autres pensent de vous. Il y a 3 raisons simples pour arrêter :

  •  On ne peut pas lire dans les pensées des autres.

Lorsque l’on imagine ce que pense l’autre, on est sûr de se tromper sur toute la ligne. Qui peut savoir ce que pense réellement une personne. Alors à quoi cela sert-il d’essayer de savoir.

  •  Les autres ne se préoccupent pas de vous.

Lorsque l’on manque de confiance, on a tendance à penser que tout le monde nous critique et nous juge en permanence. C’est cette fameuse tendance à croire que tout le monde nous regarde. Mais la réalité est tout autre, les gens ne font bien souvent pas attention à vous et ont toute autre chose à penser qu’à vous critiquer.

  •  On se fou de ce que pensent les autres !

Il y aura toujours des personnes pour vous juger, c’est humain. Tout le monde a des opinions et des façons de voir les choses différentes. On ne peut pas plaire à tout le monde et c’est d’ailleurs le signe que vous assumez votre personnalité.

Mais les gens pensent ce qu’ils veulent et il ne faut pas y porter attention. Ce ne sont pas les autres qui vivent votre vie, c’est vous. Savoir qui on est c’est le meilleur moyen de ne pas être impacté par les jugements des autres.

 

Arrêtez l’autocensure pour plaire à tout le monde ou pour répondre à une certaine norme de perfection. Assumez-vous dans vos qualités comme dans vos défauts sans vous préoccuper du regard des autres. Il n’y a pas de personnalité mieux ou moins bien que d’autres, le plus important est de l’assumer. C’est la diversité assumée qui fait la richesse des hommes et des relations.

La vie est trop courte pour se mettre des bâtons dans les roues. Soyez libre d’être vous, d’exprimer vos émotions dans le respect des autres et de vous-même.

Vous êtes le seul maître à bord, vous pouvez faire votre bonheur comme votre malheur. Abandonnez vos mauvaises croyances et laissez parler votre instinct.

 

À lire aussi :
La liberté de penser
Ne laissez pas votre entourage stopper votre évolution
Des excuses toujours des excuses
On a rien à prouver à personne
La boîte à outils relationnelle

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Related Posts

Previous Post Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 shares
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Je suis Edwige, auteure de ce blog

Venez partager sur ce blog consacré au bien-être. Vous trouverez toutes les infos dans "A propos".
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Catégories

SOBIENETRE
Recevoir la Newsletter !
Soyez So bien au quotidien avec les articles du blog Sobienetre.fr
Je m'abonne
Ceci n'est pas un spam. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
close-link
%d blogueurs aiment cette page :