Shopping
0

Pour qui vous habillez-vous?

red-cat-1372577On connait tous les dérives du monde de la mode. Certains modèles sont importables et surtout hors de prix.

Sans aller dans l’extrême de la haute couture, nous sommes tous concernés par la prédominance de l’image et par l’abondance des vêtements, accessoires, produits de beauté proposés à la consommation. La mode change parfois plus vite que les saisons.

Certaines personnes ne portent pas d’importance à la façon dont elles sont habillées, maquillées ou coiffées quand d’autres sont « lookées » de la tête au pied.

Les deux cas sont des extrêmes.

Le naturel-immatériel

A moins d’être naturiste et de vivre dans un village « spécialisé », les vêtements font parties de notre vie. Ils nous protègent mais sont aussi issus de nos choix. En un sens ils nous caractérisent.

Beaucoup considèrent d’abord le côté pratique, confortable et abordable au niveau du prix sans même prêter attention au côté esthétique. Certains mêmes avancent l’aspect superficiel de la mode ou de l’utilisation du maquillage.

Mais au fond c’est quoi s’habiller, se maquiller ou se coiffer ? C’est tout simplement se respecter soi-même et les autres. Rien de plus, rien de moins.

On a tous plaisir à porter des choses qui nous plaisent et à voir les autres biens habillés. On peut laisser s’exprimer sa personnalité via nos vêtements.

Les vêtements aujourd’hui sont peu chers et peuvent être esthétiques et confortables à la fois. Même chose pour les accessoires et les coupes de cheveux. L’Oréal a bien raison avec son slogan très marketing : « parce que vous le valez bien ». Prendre soin de soi et s’acheter quelque fois des choses neuves c’est très important pour l’image et le respect que l’on a pour soi.

clothes-in-fashion-rio-1471480

Le superficiel

Dans le cas inverse, on trouve les personnes qui se sont complétement perdues dans la mode. Elles vont régulièrement faire du shopping, guettent les ventes privées et ne peuvent pas sortir sans être lookées, maquillées (à l’excès) et coiffées. Elles dépensent beaucoup d’argent là-dedans et sont attachées aux marques.

Le but n’est plus juste d’être bien habillé mais d’être vu, remarqué des autres. On veut être plus beau, plus jeune que l’autre. L’objectif est effectivement superficiel car vouloir être remarqué pour son image physique est très réducteur. Le vêtement doit ouvrir sur une personnalité et non pas en créer une.

Les marques ont bien compris cette attirance pour le superficiel et le m’as-tu-vu. Elles permettent un clivage entre ceux qui peuvent se les offrir et les autres.

Ces personnes si pimpantes peuvent-elles paraitre, elles sont en fait malheureuses car éternellement insatisfaites.

S’accepter tel que l’on est c’est la meilleure voie du bonheur.

 

Méfiez-vous du monde de la consommation qui met tout en œuvre pour nous créer de nouveaux besoins. La simplicité est toujours le meilleur choix.

Faites un tri dans vos placards et n’hésitez pas à jeter tout ce qui ne vous correspond plus et à acheter de façon raisonnée de nouvelles choses. Faites-vous chouchouter de temps en temps avec un massage, un passage chez le coiffeur ou encore une manucure. Cela permet de se reconnecter avec son corps et de se redynamiser.

happy-72201_960_720

Lire
Bien être
2

2 techniques simples pour rester zen

zenOn a tous tendance à s’enfermer dans des situations sans arriver à prendre de la distance. On ne voit plus que ça et tout devient disproportionné dans notre esprit.

Souvent on se met dans un état émotionnel extrême pour des choses du quotidien.  L’exemple du travail est le plus révélateur. On se met la ratte au court-bouillon pour tout et rien. Pour des mails, pour des dossiers, pour des réunions… On a parfois l’impression que l’on joue notre vie.  Dans la vie familiale, c’est la même chose, on se met une pression infinie sur les épaules pour tout gérer et on surréagit à des choses qui ne sont pas graves en soi.

Cela peut amener jusqu’au burn-out. Terme très à la mode en ce moment, et pour cause, de plus en plus de personnes y sont confrontées. Les causes sont principalement la pression et l’hyperactivité, mais c’est surtout une question de mental.

Qu’est-ce qui va faire la différence entre deux personnes exactement au même poste ou dans la même situation soumise aux mêmes conditions dont l’une va faire un burn-out et l’autre non ? C’est la façon de voir les choses.

Lorsque la pression est permanente et que l’on se focalise sur notre situation, on finit par tout dramatiser. Et au lieu de tenter de prendre du recul, on a tendance à vouloir s’acharner à agir dans l’espoir que ce n’est « qu’une période comme ça ».

On dit souvent qu’il faut être conscient de ce que l’on a de positif dans sa vie et cela passe par une comparaison avec des situations contraires. Malheureusement il nous faut parfois être confrontés à de grands malheurs pour réaliser les grands bonheurs de notre vie. Mais cela nous permet de faire une chose que nous devrions faire au quotidien : relativiser.

RELATIVISER

C’est assez simple, mais terriblement efficace. Lorsque vous êtes face à une situation de stress que ce soit au travail ou dans la vie personnelle, faite redescendre ce stress en relativisant, ça ne peut pas être aussi grave qu’il n’y parait !smile

Aidez-vous de phrases, de type mantras à vous répéter :

« Je suis en vie

Je suis en bonne santé

J’aime et je suis aimé »

Notre vie, notre corps, notre esprit, ce sont eux nos vrais trésors que nous devons préserver et pour lesquels nous devons nous réjouir.  Je sais ça fait un peu « secte », mais au final combien de fois par jour en se répète en boucle sans s’en apercevoir des phrases négatives sur nous ou sur les situations de notre vie. Il faut juste inverser la tendance.

Posez-vous la question à chaque fois : est-ce que ça vaut le coup que je m’énerve, que j’angoisse, que je m’abime chaque jour un peu plus en étant stressé, nerveux et malheureux. Est-ce que c’est si grave que ça ? Non, la réponse est à 99% non. Comme dit l’expression courante : « on ne va pas en mourir » !

REDIMENSIONNER

Se redimensionner peut être aussi très utile pour prendre de la hauteur et rester ouvert au monde qui nous entoure.

Avec les activités du quotidien, beaucoup d’êtres humains arrivent à oublier même où il se trouve et qui ils sont.

Lorsque l’on demande à quelqu’un qui il est et où il est, il va répondre à la première question par son nom et à la deuxième par le lieu où il se trouve (un café, une voiture, un bureau…). Il va se définir dans un contexte restreint. La vision est réduite à notre environnement proche ce qui renforce le sentiment d’être enfermé. Et lorsque cela se corse, on en devient prisonnier sans pouvoir voir plus loin pour essayer de trouver des sorties possibles.terre

Régulièrement, regardez le ciel de jour avec ses nuages ou de nuit avec les étoiles et repositionnez-vous dans votre dimension de mammifère sur la Terre elle-même dans l’espace et dans la galaxie tout entière. Prenez conscience quelques instants de l’immensité a laquelle nous appartenons.

On oublie souvent que l’on vit sur cette planète incroyable qui évolue dans l’espace. On est tous embarqués sur le même bateau. On a tous la fantastique chance de partager ensemble cette expérience qu’est la vie. Cette infinie, il faut pouvoir l’appréhender de temps en temps, cela donne une bouffée d’ouverture et de conscience de vie pure.

 

Relativisez et redimensionnez-vous dès qu’une chose ou une personne prennent un aspect excessif dans votre vie.  Restez ouvert, restez zen !

voie lactée

Lire
Soin du corps
3

Le hula hoop pour un ventre plat !

1-1256217176zbgkNous rêvons tous d’un ventre plat avec les abdos qui vont avec. Mais s’il y a bien une partie du corps qui est difficile à muscler, c’est bien celle-là.

Les exercices classiques de travail des abdominaux sont pénibles et surtout dangereux, car ils impliquent de mauvaises positions et de nombreuses répétitions. On a tous à l’esprit le célèbre exercice du « crunch » qui est un geste très technique. Mal réalisé il va avoir des conséquences sur les organes internes repoussés vers le bas, sur le dos et sur le cou. Il pourra s’en suivre des problématiques de descente d’organes, d’incontinence, de blocage du dos… Pas très réjouissant !abdos

En plus il faut avouer que lorsque l’on a peu d’abdominaux, les exercices classiques de lever de buste, de jambes ou encore la position de la « planche » sont compliqués à tenir sur la longueur. C’est très pénible et cela provoque des tensions. Autant dire que l’on n’a pas vraiment envie de s’y mettre et encore moins de pratiquer régulièrement.

Pourtant, entretenir ses abdominaux c’est essentiel pour sa santé. Ce n’est pas qu’une question d’esthétisme. Je parle de cet aspect santé dans l’article Chouchoutez vos abdos

C’est tout le maintien et le bon fonctionnement de notre corps qui en dépend.

 

Mais revenons à ce qui nous intéresse aujourd’hui, comment avoir un ventre plat sans trop d’efforts.

La réponse se trouve dans la pratique d’un jeu de notre enfance : le hula hoop !

Toutes les petites filles ont un jour fait tourner un cerceau autour de leur taille, essayant de tenir le plus longtemps possible. Cet exercice est parfait pour retrouver une taille fine et un ventre plat. C’est un moyen amusant qui pratiqué régulièrement donnera des résultats visibles.

Beaucoup ont déjà repéré l’intérêt de cet exercice pour tonifier les abdos, vous trouverez de nombreuses démonstrations sur le web. Les fabricants ont eux aussi cherché à adapter le cerceau classique pour le transformer en véritable accessoire de sport ultra performant.

Pour un résultat optimal, équipez-vous d’un cerceau lesté, d’un diamètre assez large et recouvert d’une mousse pour un plus grand confort. Plusieurs types de cerceaux de fitness sont disponibles à la vente. Il en existe même avec des « boules de massage » intégrées, mais pour moi ils sont à éviter, car ils sont trop agressifs. Ils sont douloureux à l’utilisation et créent des bleus. Un cerceau lisse de 1 kilo et de 1 mètre de circonférence, recouvert d’une mousse protectrice est la meilleure option.

J’en ai trouvé un très bien chez Décathlon pour 17,99€ de leur marque Domyos: Fitness hoopabdo
Il est agréable à l’utilisation et très efficace en termes de résultats ! Petit conseil pratique, une fois que vous aurez fait le montage du cerceau, ne le démontez plus. Les petites tiges de maintien des différentes parties ne sont pas vraiment faites pour être manipulées plusieurs fois (malgré ce que Décathlon prétend) et risquent de casser, ce qui rendra le cerceau inutilisable.

5 à 10 minutes par jours suffisent. Le mouvement effectué par le corps pour faire rouler le cerceau autour de sa taille, plus l’action de pression et de massage vont produire leurs effets. Vous ressentirez ces effets dès la première utilisation. Le lendemain matin vous aurez l’impression d’avoir fait une séance d’abdos. Finis le sport contraignant, où il faut enfiler une tenue,  y consacrer du temps et surtout avoir une bonne dose de volonté. Le hula hoop c’est amusant et simple d’utilisation. On peut le faire devant la télé ou dehors en prenant le soleil à n’importe quel moment de la journée.

Attention quand même à ne pas faire des cercles trop rapides et brusques autour de votre taille. Votre dos en prendrait un coup. Faites des gestes amples et souples une fois que le mouvement de rotation est lancé. Ce n’est pas la vitesse de la rotation qui compte, mais la durée de maintien de cette rotation.

À vos cerceaux ! Testez le hula hoop fitness pour retrouver un ventre plat !

Folsom_Hula_Hoop

Lire
Bien être
3

Sérénité pour toujours !

burning yellow candles with pink orchid on blacksJ’en ai essayé des techniques de relaxation : sophro, yoga, aroma, méditation… Toutes n’ont pas été efficaces au même niveau sur moi, mais j’en ai adopté certaines qui m’ont été d’une grande aide.

Le développement personnel est un long processus qui nous fait passer par différentes étapes, la prise de conscience et la relaxation en sont deux fondamentaux.

 

Avec le temps et ces techniques de relaxation, j’ai appris à être moi-même, sans être débordée par mes émotions qui prenaient beaucoup trop de place tant la nervosité faisait partie de ma vie. Si cela m’a pris du temps et de la patience, j’avais véritablement réussi à tendre vers l’équilibre qu’offre la sérénité.

 

J’emploie l’imparfait, car c’est là qu’est tout mon propos, j’ai réussi à trouver mon équilibre grâce à la sophrologie, l’aromathérapie et la méditation, mais je l’ai aussi perdu au fil du temps. Tel l’être humain que je suis, j’ai à mesure que j’allais mieux arrêté de pratiquer ces techniques.

Vous savez, c’est exactement ce que l’on a tous tendance à faire lorsque l’on est malade et que l’on est sous traitement, on suit bien les prescriptions au début et puis dès qu’on commence à se sentir mieux, on prend de moins en moins ses médicaments.

Dans la joie d’avoir enfin trouvé la sérénité et la confiance en moi qui me faisait tant défaut, je me suis crue guérie. J’ai même pensé que finalement c’était peut-être simplement dû à la sagesse de l’âge. Tout est bon pour croire que l’on est définitivement sortie de ce stress du quotidien.

On croit que notre esprit a pris les bons mécanismes, que c’est acquis. Mais c’est une erreur que je viens de comprendre.

 

Comment changer toute une vie qui nous mène à ces états d’angoisses et de peur. Elles ont été créées par notre éducation, notre environnement, la société et entretenues par notre état d’esprit. Les premières années de la vie sont les moments où l’on se construit, où l’on est une éponge. On a beau une fois adulte prendre conscience que s’il l’on pense ou que l’on réagit comme cela c’est le résultat de quelque chose dans notre enfance, cela n’enlève pas le fait que ce soit ancré au plus profond de nous. On pourra passer des années à essayer de se « re-programmer » autrement, ce qui est inscrit durant l’enfance y restera à jamais.

Il est possible de faire un travail sur soi à l’âge adulte, mais rien n’est définitif, il faudra toujours un traitement de fond. Pour reprendre la métaphore médicale, c’est comme-ci un allergique arrête son traitement de fond quand il va mieux, croyant qu’il n’est plus allergique. L’allergie est en lui, même si elle est maîtrisée grâce au traitement de fond quotidien et donc lui permet une vie normale.

 

C’est la même chose si l’on utilise les techniques de relaxation pour calmer des nerfs un peu trop à vif comme peuvent les avoir les hyperactifs et les personnes, dont le cerveau à un fonctionnement plus sensible. J’irais même jusqu’à dire, tous le monde dans cette société du « toujours pus vite et toujours mieux » qui pousse à la schizophrénie générale !

 

Le philosophe et écrivain Fabrice Midal, se demande pourquoi aujourd’hui tout le monde ne pratique pas au quotidien la médiation.

 

La méditation, comme d’autres techniques, est un excellent moyen d’être bien malgré tout ce à quoi nous devons faire face dans la vie. Elles nous apportent la sérénité et le recul dont nous avons besoin. Mais leur efficacité dépend de la régularité avec laquelle on pratique.

 

C’est la clé ! LA RÉGULARITÉ !

Notre corps et notre esprit ont besoin de régularité pour aller bien.

 

J’ai découvert par l’expérience que ce n’est pas qu’une étape dans ma vie, c’est une façon de vivre. La relaxation, qui pour moi passe par la médiation, doit être envisagée comme un rituel quotidien, qui sera toujours présent dans ma vie.

Et cela, malgré le fait que cela me prend du temps dans mon emploi du temps. Je ne peux pas m’en passer, et je ne dois pas percevoir ces séances comme du temps « perdu », mais comme du temps « gagner ». Car si l’on se cache derrière la fameuse excuse du « j’ai pas le temps », on doit intégrer que si l’on ne prend pas ce temps, le précieux temps de sa journée en sera gâché, car vécu dans le stress. Sans oublier l’accumulation au fil du temps de la frustration de ne pas être bien.

 

En fait, arrêter la relaxation, c’est comme arrêter le sport en se disant, que j’en ai fait un peu de temps alors que c’est bon maintenant, je suis musclée, je peux arrêter. Le bénéfice ne restera pas présent longtemps. Là encore, tout est dans la régularité. On ressent les bienfaits du sport lorsque l’on pratique régulièrement.

 

Pour être bien et serein il faut se respecter et donc respecter les bases du bien-être au quotidien : alimentation + sommeil + relaxation + exercice physique.

Lire
Soin du corps
3

Écrans : mieux protéger ses yeux

yeuxNous passons en moyenne 5 heures par jour sur des écrans. Télévision, portable, ordinateur, tablette sont autant d’écrans que l’on fixe pendant de courtes périodes répétées ou durant des moments plus prolongés.

Aujourd’hui, beaucoup d’entre nous travaillent sur ordinateur. Nous regardons un écran pratiquement toute la journée. Viennent s’ajouter à cela, le développement des écrans dans notre foyer. Nous sommes tous équipés de téléphone portable, d’un PC ou d’une tablette. Avec la télévision, nos yeux sont beaucoup trop soumis aux écrans.

Vous aurez compris que passer autant de temps chaque jour sur des écrans n’est pas bon pour nos yeux et notre vision.

Les principales raisons sont les suivantes :

Nos yeux ne sont pas faits pour une vision de prêt si fréquente et si prolongée.

Les écrans émettent des « lumières bleues » particulièrement néfastes pour nos yeux.

 

Dans l’idéale, il faudrait réduire le temps d’exposition aux écrans. Mais la tendance de notre société va plutôt dans l’autre sens. Il est difficile de faire autrement lorsque son travail nécessite d’être sur écran.

Les yeux étant très fragiles et un sens précieux, il faut les protéger.

La protection passe par une solution pour filtrer les lumières bleues accompagnée d’exercices d’entrainement, une sorte de yoga des yeux.

Des lunettes de protection

Nouveauté dans le monde de l’optique, Krys a développé une gamme de lunettes sans correction qui sont traitées anti-reflets et anti-lumières blues à porter lorsque l’on est sur écran.

Pour 39 euros vous pouvez avoir des lunettes « e-protect » qui protègent vos yeux des lumières bleues. En plus, la gamme est moderne, ce qui apporte un nouveau style à notre look. Elles sont légères et facile à porter.krys

Pour les personnes qui portent déjà des lunettes et qui ont besoin d’une correction, il est possible d’ajouter ce traitement sur des lunettes à sa vue. C’est une option, comme l’anti-reflet, qui s’appelle « perfekt blue » à partir de 75 euros par verre (possibilité de prise en charge en fonction des mutuelles).

L’opticien Krys est le premier sur ce créneau, mais il est fort probable que cette option de protection se retrouvera bientôt partout. Pensez-y au prochain renouvellement de vos lunettes.

Les exercices oculaires

Pour soulager ses yeux de cette vision sur écran, les réflexes à adopter sont très simples.

Le premier conseil est de régulièrement « dézoomer » en trouvant un point lointain à regarder. Par exemple, par la fenêtre au travail. Nos yeux ont besoin de cette alternance entre la vision de prêt et la vision de loin.

Il y a aussi des exercices très rapides à faire au quotidien pour soulager la fatigue oculaire. Comme chaque partie de notre corps, nos yeux ont besoin d’exercices et surtout lorsqu’ils sont soumis à une utilisation intensive.

Ce « yoga des yeux » consiste à réaliser des « étirements » :

1/ on tourne lentement son regard à droite jusqu’au maximum que l’on peut puis on fait de même à gauche. Même chose en haut et en bas.

2/ on se fait loucher avec son pouce que l’on rapproche en ligne droite lentement de ses yeux.

3/ on frotte ses mains rapidement l’une contre l’autre pour créer de la chaleur puis on place ses mains devant ses yeux fermés en formant comme une petite coque devant chaque œil. La chaleur et le fait d’avoir les yeux fermés pendant quelques instants vont reposer nos yeux comme notre cerveau.

Faites ces exercices au travail chaque jour pour entretenir sa vue et dès que vous ressentez de la lourdeur dans les yeux. Vous verrez la différence.

 

Si vous souhaitez aller plus loin :
De bons yeux pour la vie

Lire
Alimentation
2

Scandale chez Starbucks : des taux de sucre dans le rouge

starbucks 1 (1)Personne ne comparerait l’apport en sucre d’un café ou d’un thé avec celui d’un coca-cola. On n’imaginerait encore moins qu’ils contiennent plus de sucre qu’un coca.

Et bien chez Starbucks c’est le cas.

L’association  Action on sugar vient de publier les résultats de l’analyse des compositions des boissons proposées par Starbucks ainsi que d’autres chaînes de vente de café. Les chiffres sont édifiants, 98% des boissons chaudes sont surdosées en sucre, et pas qu’un peu !

Certaines boissons peuvent contenir jusqu’à 25 cuillères de sucre par gobelet !  Même les thés, perçus comme des « boissons santé » contiennent entre 11 et 13 cuillères de sucre.starbucks 1 (4)

Pas étonnant alors que tout le monde aime les cafés et les thés de chez Starbucks, ils sont bourrés de sucre ! Un moyen de faire aimer leurs produits à la grande majorité des consommateurs, mais aussi de les fidéliser ou plutôt de les rendre accros.

Il est prouvé déjà depuis longtemps que le sucre est un activateur de dopamine qui rend dépendant. Le sucre peut s’apparenter à une drogue, car il active le plaisir lorsqu’on le consomme, il nous pousse à en consommer davantage et il est nocif pour la santé sur le long terme. Des tests sur les souris ne laissent plus de doute sur la puissante dépendance qu’il induit. Des souris ayant le choix entre la cocaïne et le sucre, choisissent très majoritairement le sucre…

Très simple alors de faire revenir les clients en les abreuvant à leur insu de sucre. Car il ne s’agit pas d’une boisson comme coca, identifiée clairement comme étant sucrée et néfaste pour la santé. Le café et le thé sont des boissons naturelles à la base sans sucre. Le sucre étant ajouté par chacun selon ses propres goûts. starbucks 1 (2)

Starbucks entretient même cette illusion de choix en mettant à disposition du sucre et toutes sortes de compléments à ajouter après avoir récupéré sa boisson. On peut imaginer le carnage si, en toute innocence, le consommateur ajoute à son café servi déjà ultra sucré, sa dose habituelle de sucre…

Tout dans le concept, le marketing et même la déco de Starbucks se veut d’inspiration organique, naturelle et bonne pour la santé. Alors qu’au final il serait plus proche de la réalité de l’associer à un vendeur de soda et de glace (surmonté de crème chantilly) !

Cette stratégie est peut-être bonne pour leur business, mais n’est qu’un piège pour les consommateurs dupés. Pas sûr que les personnes désireuses de faire attention à leur poids et leur alimentation continuent de boire régulièrement des cafés ou des thés Starbucks sachant que c’est tout comme boire deux coca d’affilés.

Dans le monde impitoyable des affaires, Starbucks a transformé le café pur, amer, puissant et bon pour la santé en une liqueur délayée, grasse, sucrée, promesse de bourrelets et de diabète. 298485028_79fa325d78_b

 

La meilleure arme étant l’information, voici le tableau des compositions de chacune des boissons vendues par Starbucks:

Compositions boissons Starbucks
Pour une consommation régulière choisissez le café filtre, les espressos ou thés natures, normalement sans sucre. Et pour se faire plaisir, en toute conscience, et à de rares occasions, choisissez un caramel macchiato, un mocha, ou encore un chai tea qui peuvent contenir jusqu’à 73 g de sucre par boisson.

Sans oublier de ne pas choisir les tailles « grande » et « venti » au risque de s’y noyer !

 

Lire
Quotidien
0

Profiter du temps passé dans les transports

horlogeLes transports en commun c’est le quotidien de beaucoup d’entre nous. On habite de plus en plus loin de son lieu de travail, repoussés par les prix de l’immobilier et en quête d’un peu de tranquillité et de nature.

La moyenne du temps passé dans les transports en Ile-de-France est de 1h30 par jour. Ce qui fait environ 352 heures par an ! Cela représente énormément de temps qui, de plus, n’est pas toujours une partie de plaisir. Entre les bus bondés, les grèves, les retards et autres événements « inopinés » qui perturbent le trajet, on ne sait jamais vraiment combien de temps on va mettre et dans quelles conditions.

Tout ce temps ne doit pas être perdu, il doit être valorisé. On peut profiter de ce temps et en tirer du positif. Le tout étant d’avoir des activités adaptées aux transports et de pouvoir varier en fonction de ses envies.

Le livre

C’est le grand classique des transports en commun. Avoir le temps de lire, c’est presque un luxe à notre époque. Prendre les transports permet de pouvoir lire tous les jours. Chaque jour, on retrouve le héros de l’histoire de notre roman ou on continue un apprentissage. On a presque hâte de se retrouver dans les transports pour reprendre le cours de sa lecture.

On se cultive chaque jour un peu plus. C’est également l’assurance de pouvoir passer le temps alors que l’on est coincé quelque part suite à un incident technique…

Vous trouverez une bonne sélection de livres sur le développement personnel sur le site des livres pour changer de vie. Tout un programme !

L’audiolivre

L’audiolivre, c’est un moyen d’accéder à la lecture sans les inconvénients d’un livre papier. On n’a pas le poids du livre dans le sac, on n’a pas non plus à le tenir (ce qui n’est pas toujours facile lorsque l’on est serré comme des sardines dans le métro), et cela ne nécessite pas beaucoup d’effort (parfait quand on est grevé après la journée de boulot). C’est très pratique et les comédiens qui font vivre les personnages sont géniaux.

Les audios livres, peuvent aussi être des méthodes d’apprentissage de langues étrangères. Avec toutes les heures passées dans les transports, on peut avoir des résultats rapides.

Il existe également des séances audios de méditations guidées. Si vous avez la chance d’avoir une place assise, le temps de quelques stations, vous pouvez commencer sereinement la journée ou relâcher la pression après le travail.

L’article « La solution pour lire au quotidien » vous en dira plus sur les audios livres.

La musique / la radio

L’autre grande star des transports c’est la musique. On le dit souvent, la musique adoucit les mœurs. Rien de mieux qu’une bonne sélection musicale pour faire passer le temps agréablement.

On peut même télécharger des podcast de nos émissions de radio préférées (sur les sites Internet des radios). De quoi rire, se cultiver ou s’informer.

Les jeux

Parce qu’on a aussi besoin de se vider la tête et de se distraire à certains moments, les jeux sont là pour ça !

Il en existe pour tous les goûts, jeux de voitures, de cartes, de cuisine…

Pour jouer utilement il y a aussi tout un choix de jeux de réflexion, de mémoire, de quiz, de chiffre.

Profitez de tout ce temps pour développer votre logique, et votre capacité à calculer de tête. Ou vous pouvez par exemple devenir imbattable en nom de capital et de pays grâce à des jeux de géographie.

Vous trouverez de très bons jeux gratuits sur le site jeuxjeuxjeux.fr.

 

Le plus important c’est de toujours avoir à faire quelque chose, car c’est justement lorsque l’on oubli de prendre de quoi s’occuper, qu’il arrive quelque chose… Ayez aussi plusieurs options, car on n’a pas les mêmes envies en fonction du moment de la journée et de la journée que l’on a passé.

Utilisez un lecteur mp3 indépendant pour la musique et les audios livres, car cela utilise un maximum de batterie ce qui mettra à mal l’autonomie de votre portable.

Mettre à profit ce temps permet de le voir positivement et d’en ressentir les bénéfices. Rien de pire que de devenir une de ces personnes aigries prenant son train comme un robot avec les yeux dans le vide tout le long du trajet.  Optimiser ce temps le rend intéressant. Faites de cet inconvénient une force et un atout dans votre vie.

Lire
Bien être
3

Voyager aux Maldives pour la détente et le bien-être

maldivesVous voulez vous détendre et prendre soin de vous ? Venez visiter les Maldives. C’est le rendez-vous de tous les vacanciers du monde entier. Que ce soit pour prendre une bonne cure au soleil, pour se détendre au cœur de la nature ou pour vivre des expériences uniques, partez à la découverte des îles Maldiviennes pour des séjours de détente et de bien-être.

 

Rendez-vous au soleil

L’une des principales caractéristiques des îles Maldiviennes, c’est leur température hautement agréable. Elles affichent tout au long de l’année des températures moyennant les 28 °C. Le ciel est toujours bleu. Il y fait toujours chaud. Pour vous dorloter, une agréable brise de mer viendra vous rafraîchir. Laissez-vous bercer par le bruit magique des vagues au bord des belles plages de sable fin Maldiviennes. Sous les cocotiers, fermez vos yeux et profitez de chaque instant passé avec papa soleil. L’après-midi, appréciez la vue que donne sur le beau coucher de soleil.

Si vous voulez savoir les plus belles îles Maldiviennes à surtout visiter lors de votre périple aux Maldives, cliquez ici.

 

Détente au cœur de la nature

Qui dit Maldives, dit beauté de la nature. Cette destination est réputée pour la beauté naturelle inégalable qu’elle dispose. Ses paysages sont à couper le souffle. Ce sont les plus beaux du monde, idéal spot pour les photographes. La nature Maldivienne a su conserver sa beauté et sa richesse du tourisme de masse. Aujourd’hui encore, les Maldives comptent parmi les destinations les mieux prisées par les amoureux de la nature. Elles conservent une belle végétation de bambous, de bananiers, de cocotiers. Elles disposent aussi des plus merveilleuses espèces animales telles que les oiseaux et les hérons qui peuplent toutes les îles. Elles détiennent également une richesse aquatique rare. Elles ont les plus beaux fonds sous-marins du monde. Vous pouvez nager avec des tortues de mer, des raies mantas, de petits requins gris, des requins-baleines.

 

Des moments uniques et magiques

Aux Maldives, il n’y aucune obligation. Vous serez servi comme vous voulez. À bord de votre dhoni, un « thakuru » (majordome) personnel vous souhaitera le/la bienvenue. C’est l’embarcation traditionnelle des Maldiviens. Venez prendre du bon temps en participant à la célèbre « sunset fishing ». C’est entre autres la pêche traditionnelle des Maldiviens pratiquée lors du coucher de soleil. C’est une expérience unique à ne vivre qu’aux Maldives. Vous aurez également l’occasion de faire de la plongée nocturne si cela vous tente. Le lendemain, essayez de vous promener sur les rues colorées, les ruelles sans fin et les routes de Malé, capitale des Maldives.

 

Merci à Marcovasco.fr pour cet article qui nous fait rêver et qui rend ces rêves de voyage et de bien-être possibles.

Lire
Soin du corps
0

Prévention et médecine naturelle

SONY DSCAucun médicaments ne soignent les rhumes ou autres petits infections hivernales, les médicaments prescrits ou achetés en pharmacie sont là pour contrôler les symptômes ou parfois juste pour prendre votre argent ayant plus une action placebo qu’autre chose. Pire encore, certains de ces « médicaments » en plus de ne pas avoir d’actions réelles, vont causer des troubles secondaires, des risques en fonction des personnes.

Ces petits maux de l’hiver, même sans aucun traitement vont disparaitre au bout d’environ 7 jours. Votre organisme a toutes les armes pour se battre seul. C’est d’ailleurs le déclenchement de ses outils de défenses qui vont nous affaiblir. Le corps sera afféré à ce défendre, là seule position à adopter c’est le repos. Plus on aide le corps à agir en se focalisant sur une hygiène de vie adaptée au mal, plus on réduira le temps qu’il mettra à remporter la bataille.

Les méthodes naturelles sont nos meilleures alliées pour se préserver ou se soigner au mieux de ces petites infections.

 

Les réflexes

Rester à distance des autres. 70 cm de distance suffisent à vous préserver d’une éventuelle contamination. Les malades restent contagieux jusqu’à la disparition de leurs symptômes. Évitez de faire la bise et si vous serrez la main, pensez à utiliser une lotion hydro alcoolique après.

Essayez de désinfecter régulièrement les éléments que l’on touche le plus et qui sont des réserves de virus et de microbes (téléphone, clavier, poignée de porte…). Comme on ne peut pas tous désinfecter, l’habitude à prendre c’est de ne pas toucher son visage avec ses mains. Je sais, c’est dur, mais c’est comme ça que beaucoup de ces maladies sont transmises.

Lavez-vous les mains  souvent et utilisez les désinfectants pour les mains lorsque ce n’est pas possible.

Le sommeil

C’est un élément très important pour résister à une contamination ou pour se remettre vite. En période hivernale, nous sommes physiologiquement sensés dormir davantage par rapport à la belle saison. Le corps doit lutter contre le froid et résister contre les microbes qui se développent.

Ceux qui dorment peu sont plus touchés par les rhumes et autres infections. En moyenne 4 fois plus, ce qui prouve bien que la première défense immunitaire du corps c’est son énergie. Être fatigué en hiver c’est comme avancer sans bouclier sur un champ de guerre.

Profitez de « l’occasion » d’être malade pour rester au lit et vous reposer.

L’alimentation

Le thym est la plante auquel il faut penser dès que l’on ne se sent pas bien. On peut utiliser l’infusion de thym en prévention comme pour aider son corps à se soigner. Avec du miel, c’est la boisson d’hiver idéale.

Les tisanes, infusions et autres boissons chaudes vont réchauffer le corps ce qui va aider l’organisme à lutter contre l’infection.Kentucky Fried Chicken soup in Indonesia. Chicken pieces and vegetables in chicken broth soup. This kinds of soup actually a typical Indonesian "sayur sop" (chicken vegetable soup), contains chicken, carrot, potato, green bean, onion and celery.

Pensez au bouillon de poule. C’est un vrai remède de grand-mère efficace et délicieux.

Le moral

Le stress est un facteur aggravant lorsque l’on est malade et surtout il atteint les défenses immunitaires.

Si vous n’avez pas le moral en période hivernale, vous avez toutes les chances de prendre sous votre ail les microbes et virus de passage.

Pensez à la luminothérapie qui a fait ces preuves pour garder la pêche en hiver. Prenez le temps de faire des petites séances de relaxation régulièrement (méditation, yoga, respirations, sophro…).

Le stress c’est mauvais pour la santé. On le prend trop souvent à la légère partant du principe qu’il fait partie de la vie, ou en le valorisant dans une vie bien remplie. Le stress est un mal très insidieux qui attaque notre organisme jour après jour sur de longues périodes de nos vies. Il finit par créer des maladies. Le stress doit rester positif et ponctuel pour de courtes situations.

 

Voici quelques astuces naturelles et simples pour soulager les principaux symptômes :

Le nez qui coule

  • Utilisez du sérum physiologique pour nettoyer le nez.
  • Faites des inhalations ou diffusez de l’eucalyptus.

Évitez de sortir dehors durant les 30 minutes qui suivent, le nez est particulièrement sensible à l’effet chaud/froid après une inhalation.

  • En cas de sinusite, évitez de vous moucher à chaque fois que votre nez coule. Plus on expulse de liquide, plus les sinus en produisent. Maux de tête et fontaine assurés ! Gardez un mouchoir dans la main pour éviter à votre nez de « goutter », mais ne mouchez pas. Et respirez un autre mouchoir imbibé d’huile essentielle d’eucalyptus radié. L’eucalyptus décongestionne de façon très efficace.

La gorge irritée

  • Protégez votre gorge avec une écharpe ou un foulard. La nuit, mettez du Baume du tigre sur le cou et le thorax et portez un foulard en soie.
  • Hydratez en permanence votre gorge grâce à des boissons chaudes ou en suçant des gommes ou bonbons qui aideront à produire de la salive. À savoir : 99% des pastilles pour la gorge ne sont pas efficaces et peuvent apporter des composants nocifs. Il est préférable de choisir des gommes naturelles à base de miel ou d’huiles essentielles.
  • Ne surchauffez pas la pièce et humidifiez l’air ambiant avec un diffuseur ou un récipient d’eau au-dessus du radiateur.
  • Faites des gargarismes d’eau mélangés avec quelques gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé dès les premières gênes.

La plante des gorges irritée est l’érysimum. Pensez-y pour vos infusions.

 

Pour en savoir plus sur l’utilisation des plantes et limiter la consommation de médicaments, le Dr Laurent Chevalier a écrit un excellent livre: Moins de médicaments, plus de plantes: Le pouvoir de la nature à portée de tous.

 

 

 

 

Lire
Bien être
0

Ça change tout !

energieLes relations humaines sont au cœur du développement personnel. Les recherches pour étudier ces relations et les conseils pour bien les gérer sont nombreux.

Même si c’est un large sujet, il y a une chose à savoir qui une fois intégrée change tout.

Toutes les interactions et les relations que l’on a avec les autres dépendent de NOUS !

Nous agissons en fonction des autres et les autres agissent en fonction de nous.

La mauvaise ou la bonne humeur, la gentillesse, l’agressivité, l’intérêt ou le désintérêt de l’autre, nous pouvons en être la source.

 

Plus que des personnes de chaire et de sang, nous sommes des énergies. Rien de mystique là-dedans. Notre cerveau, qui est l’organe qui gère tout, est composé de cellules qui sont câblées et qui communiquent avec des influx nerveux. Nous produisons des signaux électriques. Nous sommes comme des bases d’énergies qui émettons des ondes.

On pourrait même se comparer à une box wifi, ou un ordi qui émet et reçoit les énergies.Wi-Fi

Aujourd’hui, c’est d’ailleurs étrange de voir à quel point il est d’une extrême banalité pour tout le monde que l’on puisse communiquer d’un pays à l’autre ou être connecté à Internet partout grâce à un simple téléphone portable. L’existence et la puissance de ces ondes électromagnétiques invisibles ne choquent personne, c’est normal !

Mais par contre lorsque l’on parle d’émission ou de transmission d’énergies entre les êtres humains, on est vite pris pour un « allumé » ésotérique. Nous sommes tellement formatés par la société pour ignorer nos énergies au profit de notre apparence physique que nous n’y portons pas attention ou pire encore nous n’y croyons pas. Alors qu’une fois que l’on a pris conscience de cette communication invisible on comprend mieux les réactions des autres.

Les choses sont simples, nous pouvons influencer le comportement des autres comme ils peuvent nous influencer.

Vous êtes heureux, vous transmettrez cette bonne humeur. Les autres seront influencés et réagirons en fonction de leur état initial. Celui qui a la base était de mauvaise humeur s’en trouvera apaisé et celui qui était déjà bien, sera encore plus heureux ! L’impact ne sera pas le même, mais il sera bien là !

 

Prenons un exemple concret que l’on a tous un jour expérimenté dans le monde du travail :

Votre chef ou un collègue vous exaspère, vous ne pouvez plus le supporter et ne voyez plus que ses défauts. Du coup vos relations s’enveniment et la situation s’empire au fil du temps.

La raison est simple : en ne pensant qu’à ces défauts et en émettant ces énergies négatives à son encontre, c’est comme si vous lui réclamiez de vous montrer ces pires défauts en votre présence. Il ressent votre mauvaise énergie et y répond par sa mauvaise énergie.

C’est ce qui explique qu’une personne va se comporter différemment en fonction de son interlocuteur. On a tous pu constater qu’un chef était plus sympa avec une personne alors qu’avec une autre c’était l’inverse.

Rien à voir avec la flatterie ou l’hypocrisie. C’est juste une question de voir les bons côtés d’une personne et de se focaliser sur ça au lieu de se concentrer sur les déqualité déautfauts. Chaque personne à des défauts et des qualités (si si tout le monde !). Se concentrer sur les qualités et émettre des ondes positives amèneront inconsciemment votre interlocuteur à vous montrer ses qualités et à être agréable à votre compagnie.

Même si l’on sait qu’une personne à des défauts, se focaliser sur eux ne fera que de les amplifier et empirer les choses. Savoir que l’on a tous ce pouvoir est magique pour gérer les relations au quotidien. À chaque fois que j’ai testé volontairement ces influences énergétiques, j’ai pu constater ses impacts. Faites le test !

 

Après la prise de conscience, le plus important c’est la sincérité de nos pensées et donc de nos énergies. Car si les autres sont réceptifs aux énergies, ils perçoivent l’authenticité de ces énergies. Plus il y a de sincérité, plus il y a d’intensité. Il faut sincèrement penser de bonnes choses sur une personne pour que celle-ci les ressente. Au théâtre ou dans les films, les comédiens qui nous touchent ne sont pas ceux qui font semblant d’être leur personnage, ce sont ceux qui sont leur personnage.

Soyez vous-même et voyez les autres et les situations du bon côté !

hhaappyy

 

Lire
1 2 3 19