Comment vaincre la peur de la nuit

Je parle surtout à vous les femmes (et oui encore !), mais il se trouve que ce sont principalement les femmes qui sont concernées par ce problème.

Je souffrais moi-même de cette peur de la nuit. En en parlant autour de moi je me suis rendu compte que j’étais loin d’être la seule à avoir ce genre de peur.

Alors pour en finir, j’ai décidé de me mettre face à cette peur et d’en analyser les causes pour AGIR.

Dès que la nuit tombe et que l’on est seule, c’est comme si l’on appuyait sur un interrupteur, on passe d’un état normal, serein, à un état d’inquiétude et d’angoisse.

Alors qu’il n’y a aucun problème pour faire la sieste dans l’après-midi, dès qu’il est question de dormir seule la nuit, c’est une autre histoire.

Alors que nous marchons sans même y penser dans une rue tranquille la journée, le soir venu, il sera hors de question de la traverser toute seule.

Pourquoi ces changements d’attitudes?

Bien sûr il y a des causes physiologiques. La nuit nous perdons l’usage d’une partie de notre sens principal qui est la vue. Privé de cette sensibilité, le cerveau émet une alerte dans le but d’augmenter l’attention et de renforcer les autres sens. Ceci pour continuer d’assurer le système de défense propre à notre instinct de survie « animal ».

C’est pour cette raison que l’on se sentira naturellement mieux dans une rue bien éclairée ou que l’on laissera les lumières allumées pour dormir.

Mais la principale cause de cette peur de la nuit se trouve dans nos croyances.

Nous sommes conditionnées pour avoir peur. Notre subconscient a été abreuvé depuis son plus jeune âge de croyances concernant la nuit :

« Tu es une fille, tu ne dois pas être dehors la nuit »

« Rentre avant la nuit »

« Ne rentre pas toute seule »

« Tu vas te faire agresser si tu rentres trop tard »

« Ferme la porte derrière moi »

« N’ouvre à personne le soir »

Pour ne donner que quelques exemples…

 

Ces croyances proviennent et sont renforcées par la société et les médias.

Ces messages nous parviennent en permanence. Les informations via le journal TV, les quotidiens et les magazines choisissent les infos, vous n’échappez pas à ces messages. Ils sont utilisés à toutes les sauces comme sujet de films, de séries, de reportages…

Vous n’avez qu’à zapper et vous verrez. En une seule journée vous pouvez voir un cas d’agression nocturne au journal du matin, un téléfilm sur un cambriolage qui a mal tourné, re les infos avec la même agression, la série Grey’s Anatomy sur une fille violée chez elle la nuit, l’émission « C’est dans l’air » qui porte sur l’augmentation des agressions, pour finir par une soirée avec un film du genre « Panic room », sans oublier les séries du type «New York Unité Spéciales » ou encore les histoires criminelles qui ne traitent que de ça !

Si en plus vous lisez la rubrique faits divers des journaux, c’est la totale ! Nous sommes surexposés au quotidien à ces messages anxiogènes qui deviennent des croyances. Ces croyances d’insécurité ne servent qu’à créer des angoisses et des positions de méfiance vis à vis de tout et de tout le monde.

Résultat des courses, vous sursautez au moindre son et imaginez les pires scénarios. La peur au ventre, vous prenez des milliers de précautions et vous angoissez.

Mais il n’arrive jamais rien!

La peur n’évite pas le danger. Cette phrase veut bien dire ce qu’elle veut dire. Si malheureusement votre route croise celle d’un malade, avoir peur et être sur ses gardes n’empêchera rien (la méfiance attire même souvent l’attention…).

Mais contrairement à ce que l’on veut nous faire croire, cela n’arrive quasiment jamais.

– Les cambriolages ont pratiquement tous lieu dans des habitations vides et de jour.

– Les meurtres et agressions concernent quasiment tous des drames familiaux ou des règlements de comptes. Être agressé par une personne que l’on ne connait pas sans aucune raison est très très très rare !

Il n’y a pas tant d’agressions qu’on ne le croit !

Alors que vos croyances vous ont persuadé que vous allez subir une agression si vous êtes seules la nuit, la réalité c’est qu’il n’arrivera RIEN.

Je peux vous l’assurer, il ne se passera rien et vous vous réveillerez le lendemain comme tous les matins.

Comment en venir à bout

Évitez, fuyez les médias qui colportent ce genre de messages (je sais ça en fait beaucoup !). Mais vous vous sentirez bien mieux sans ces idées et images macabres dans la tête. Renoncez à cette curiosité malsaine qui vous pousse à regarder cela. Protégez-vous de ce « gavage insécuritaire et morbide ».

Ne vous barricadez pas. Tous fermer à double tour + mettre les chaises derrières les fenêtres + laisser les lumières pour faire croire à une présence + … Les stratagèmes sont nombreux, mais ils finissent par devenir compulsifs et par nourrir la peur. Ces actions vont venir renforcer les fausses croyances.

Se désintoxiquer de ces croyances. Répétez-vous dès que l’angoisse monte qu’il n’arrivera rien, que vous êtes en sécurité et bien. C’est ce nouveau message qu’il faut intégrer.

Cultivez ce sentiment de sécurité et de confiances.

Changez de croyances !

Si vraiment vous n’y parvenez toujours pas, l’autohypnose et la sophrologie peuvent aussi être des outils précieux.

Voici des livres bien utiles pour dépasser cette peur et bien d’autres:

 

A lire aussi:

« Ne plus avoir peur la nuit »

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Related Posts

Previous Post Next Post

Comments

  1. Bonjour Edwige,
    Bravo pour ces conseils de bon sens que je propose aussi aux angoissés divers et variés…
    J’ai moi-même eu longtemps peur du noir, jusqu’au jour où, je me suis dit « OK, j’ai peur, et j’y vais quand même »
    Et la peur a disparu.
    je compare souvent la peur à une ombre sur le mur avec un projecteur dans le dos, si on s’éloigne elle grandit, Si on s’approche elle réduit jusqu’à ce qu’on se rende compte qu’elle n’est rien.
    Merci et à bientôt
    Luc Mister-no-stress

  2. Comme on le dit souvent avec les chiens ou les bêtes sauvages, montrer sa peur attire les problèmes.

    Il faut faire comme si de rien n’était.

    J’ai même lu et entendu dire, que pour se protéger il fallait passer inaperçu, et pour passer inaperçu ou pouvait s’entourer mentalement d’une bulle d’énergie.
    À essayer… cela ne coûte rien et cela décontracte en faisant penser à autre chose qu’à ce qui fait peur.

    1. Pas mal cette idée d’une bulle d’énergie!
      Merci!

    • Denise
    Répondre

    Merci pour cet article!

    1. Merci à toi.
      A bientôt!

  3. Bonjour
    J’ai créé un blog qui se veut être une aide aux personnes qui n’arrivent pas à trouver le sommeil la nuit.
    Je n’avais pas du tout pensé à celles qui ne dorment pas en raison de la peur de la nuit. Pourtant j’ai un ami qui a vécu cela, en raison de souvenirs liés à son enfance.
    Je suis en train de créer des fichiers audio de ce que j’appelle la gazouillis ronron théraphie : un mélange de chants d’oiseaux et de ronrons de chats, pour aider à se relaxer et à trouver le sommeil !
    L’idée est partie de ce qu’un vétérinaire a appelé la ronron thérapie (il propose un CD de ronrons sur son site !). J’ai fait l’expérience du bienfait que me procure d’entendre les oiseaux de mon jardin : le soir j’étais en train de travailler sur mes vidéos (j’ai filmé les oiseaux dans leur mangeoire), quand j’ai été surprise de constater que le sommeil me venait tout doucement .. et la détente aussi !
    J’ai découvert l’existence de ton blog via la page commentaires de la formation d’Aurélien
    Partante pour un échange de liens ?
    A bientôt
    Chrystèle
    PS : j’ai également un autre blog sur la même thématique, que je viens de lancer en complément à nuits sans stress : blog-antistress.com

    1. Oui effectivement, ces sons peuvent aider à trouver un sommeil paisible.
      Moi je m’endors tous les soirs dans une ambiance tropicale ! Je l’explique dans mon article sur les CD des sons de la nature : http://www.sobienetre.fr/travaillez-dans-un-jardin-en-ete-trouvez-le-sommeil-sur-une-plage-tropicale/

    • audrey
    Répondre

    Cc je suis comme sa moi aussi jai tres peur detre seule la.nuit je suis pourtant maman d’yne fille de 4ans et enceinte de la seconde mais fien ni fat jusqua la.je trouvai tjrs le.miyen kil y est qlq’1 cher moi kan.mo..mari oartai sauf que la.il.part 3jours et je vais etre seule avec ma fille.
    Jai peurdetre agresser cambrioler.de.mourrir bref je.ne sais oas exactement koi jai.vu.un.osy sa ne ma.pas aider la je vais devour etre.confrinter a cette crainte.et.jangiisse carement.

    1. Je comprends tout à fait ce que tu ressens. Déjà je tiens à te dire que tu n’es pas la seule et que les enfants ou l’âge n’arrivent malheureusement pas à faire disparaître cette peur.
      C’est une peur qui se base sur une exagération de faits qui certes existent, mais sont rarissimes. Récemment j’ai entendu à la radio que les Américains étaient en contact via les médias à un nombre très élevé de faits divers types meurtres, viols, violence… alors qu’ils n’avaient dans leur vie entière que 0,0000001% de malchance qu’ils y soient réellement confronté un jour. C’est un conditionnement de la peur. Être dans la peur tout le temps pour quelque chose qui n’arrivera probablement jamais c’est une peur irrationnelle.
      Quand tu seras seule, dis-toi que tu es plus forte que cette peur et que la raison doit l’emporter. Tu peux dormir tranquille, le lendemain tu te lèveras et rien ne se sera passé.
      Quand il me reprend une petite crise, du genre tendre l’oreille pour écouter le moindre petit bruit, je me stop tout de suite en riant ouvertement de moi-même. Il faut dire que c’est tellement ridicule, on n’est pas dans les favelas du Brésil !
      Ne laisse pas la peur te dominer. C’est toi qui commande !

    • fabie
    Répondre

    Bonsoir,
    je viens de prendre conscience que je ne suis pas la seule dans le cas. En effet, là, il n’est pas encore 21 heures et j’angoisse déjà à l’idée de savoir que la nuit va tomber.
    C’est incontrôlable, une fois que la nuit arrive, je peux rester jusqu’au petit matin éveillée et m’endormir seulement quand le jour se lève.
    Je sais, c’est dingue et je ne vous raconte pas mon état quand je dois me lever tôt pour aller travailler.

    1. Non Fabienne tu es loin d’être la seule dans ce cas.
      Les femmes sont très nombreuses à ressentir cet insécurité durant la nuit.
      Tout est dans la perception des choses, notre imagination nous impose des peurs qui ne sont pas fondées.

    • Nathasha
    Répondre

    J’ai 12 pis a chaque nuit je repense a les film d’horreur donc j’ai encore peur

    • Saadaoui
    Répondre

    Merci pour ce conseil. Mais quand la peur devient une véritable phobie? Au poing ou dormir devient une épreuve? J’ai 14 ans et à l’âge de 7/8 ans j’ai vu sur les informations un fait divers. Jeune fille de chez elle ayant été tué alors que sa famille était dans les pièces à côté. Se faisant kidnappé et tout. Bref. Je ne crois pas avoir spécialement peur du noir, j’ai peur de ce qui pourrait se passer durant la nuit. J’ai acquis de mauvaises habitudes depuis maintenant 6/7 ans, soit dès que je rentre dans une pièce, je regarde dans chèques recoins, derrière la porte et même au plafond. Même sous les draps alors que je vois bien qu’il n’y a personne. Une sorte de paranoïa s’est installée au fil des années. Encore là n’arrivant pas à dormir alors que ma famille est là, que la porte et les fenêtres sont fermées, que j’habite au neuvième étage et autre. J’ai acquis l’insomnie et les cernes. Et quand je dors c’est remplis de cauchemars plus barbares les uns que les autres… Alors là phobie que j’ai. Comment m’en débarrasser?

    1. Justement le problème c’est l’escalade de la peur qui monte toujours plus haut.
      J’en étais à mettre des « pièges » derrière la porte et les fenêtres alors je comprends tout à fait ton malaise.
      Il faut prendre conscience de l’exagération extrême et de n’inefficacité totale de ces idées qui nous pousse à être dans la peur.
      Ma meilleure arme c’est vraiment de me dire que non je ne laisserais pas la peur guider ma vie et prendre cette place alors qu’il n’y a que 0.000000000001% de malchance qu’un scénario aussi horrible arrive. Si les médias font tout un battage sur les faits divers les plus atroces, c’est parce que ça fonctionne niveau audimat. Ce n’est absolument pas représentatif de la réalité et du quotidien de chacun. Heureusement, nous vivons dans un pays sécurisé, malgré ce qu’essaient de nous faire croire les médias. On n’est pas à Bogota où les risques d’enlèvements avec violence sont élevés ! On est en France, les cambriolages alors que les propriétaires sont présents sont ultra rare, les cambrioleurs n’ont aucun avantage à ce que l’on soit là et prennent la fuite lorsqu’ils sont repérés. La grande majorité des faits divers (pour ne pas dire tous), sont commis par des proches des victimes. Ce n’est quand même pas pour cet infime pourcentage que l’on va s’angoisser au quotidien ! De plus, le dicton « la peur n’évite pas le danger » est plus que vrai. Ce n’est pas parce qu’on va avoir peur et être sur ses gardes que l’on va mieux s’en sortir en cas d’intrusion. Nous avons encore nos instincts de mammifère qui nous aideront à avoir la bonne réaction en cas de danger. Il faut se faire plus confiance et ne pas rentrer dans la psychose.
      Évite de regarder trop les infos, les films et les séries qui n’ont que la violence comme source d’inspiration. Cela nous transforme la réalité et nous pousse à voir les autres comme des prédateurs.
      Si tu n’arrives pas à changer par toi-même, n’hésite pas à te faire aider par des spécialistes. Ne reste pas dans la peur.

    • marion
    Répondre

    Merci pour vos témoignages
    Je viens de voir que je ne suis pas seule. Je me reconnais à 10000 % je ne sais plus comment faire.

  4. C’est un super article.
    Merci pour cet article très intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 shares
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Je suis Edwige, auteure de ce blog

Venez partager sur ce blog consacré au bien-être. Vous trouverez toutes les infos dans "A propos".
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Catégories

SOBIENETRE
Recevoir la Newsletter !
Soyez So bien au quotidien avec les articles du blog Sobienetre.fr
Je m'abonne
Ceci n'est pas un spam. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
close-link
%d blogueurs aiment cette page :