S.O.S ongles abîmés !

hand-to-sky-1311958S’il y a bien une partie de notre corps que l’on traite de façon contradictoire, c’est l’ongle. Que ce soit les ongles de main ou de pieds, on s’en occupe pour  les mettre en valeur, mais pas forcément pour les garder en bonne santé. Pire on les maltraite parfois, voir on les néglige.

Pourtant, les ongles sont vivants et sont des barrières protectrices indispensables pour notre organisme. Si leur aspect rigide nous fait penser que l’on peut tout leur faire subir, qu’ils résistent à tout ; il n’en est rien. Ils méritent toute notre attention au même titre que notre peau.

Risques de mycose, de perte de l’ongle, de contamination par des produits cancérigènes… Les conséquences peuvent être graves. Il est important de les préserver et d’être attentif à leur bonne santé.

 

Voici quelques infos à connaître pour garder des ongles sains :

Les risques de la manucure

Je suis une fan de manucure, je ne conçois pas mes ongles sans vernis et une manucure complète. J’ai l’impression d’être nue sans vernis !

Oui, mais voilà, il y a des gestes dans une manucure qui sont une hérésie pour nos ongles et pour notre santé.

Les cuticules :

Une manucure commence toujours par une repousse des cuticules. On s’évertue avec un bâtonnet de bois ou de mousse à repousser nos cuticules pour qu’elles ne se voient plus (quant on ne les coupe pas carrément !).

C’est une erreur. Il ne faut pas y toucher. Si les cuticules sont là et poussent à cet endroit, c’est bien pour une raison. Elles protègent les ongles à l’endroit où l’ongle est le plus vulnérable. Les repousser, découvre l’ongle et met à nu une partie molle et sensible. Cette partie en bas de la lunule, devient une porte ouverte pour toutes les bactéries, virus, microbes et toxines qui se trouveraient en contact avec elle.

Pire, si vous mettez du vernis, c’est un excellent moyen pour faire entrée les substances toxiques du vernis dans l’ongle.

 

Le vernis :

La composition des vernis à ongles c’est de la chimie. Rien de naturel là-dedans. Mais certaines substances sont particulièrement nocives à respirer pendant la pose et au contact de l’ongle. Certaines marques ont créé des vernis qui n’en contiennent pas, comme Kure. Ils sont en général plus chers, mais plus surs au niveau de la composition. En tout cas, il faut éviter les vernis achetés dans les « bazars » qui coûtent à peine quelques euros, qui sait ce qu’il y a là dedans ?!

La base de protection est indispensable avant de mettre son vernis de couleur, cela limite la pénétration des produits toxiques.

À savoir aussi que mettre tout le temps du vernis empêche l’ongle de « respirer ». Les ongles peuvent finir par développer une allergie aux vernis. Ils se tachent, se décollent, se déforment en se fragilisant. Parfois il peut s’agir d’un vernis en particulier qui provoque une allergie.

La solution lorsque l’on a ce type de réaction c’est tout simplement d’arrêter totalement de mettre du vernis pendant le temps que l’ongle repousse correctement. C’est assez long alors il vaut mieux arrêter dès que l’on remarque le moindre changement d’aspect.

Si l’on veut mettre du vernis régulièrement, la meilleure recommandation des experts médicaux, c’est d’alterner une semaine avec vernis, une semaine sans pour laisser les ongles au naturel le temps de cette pause.

 

Le dissolvant :

Il est important de choisir un dissolvant sans acétone qui sera moins toxique. Sachant que de toute façon le dissolvant est un produit cancérigène. Le respirer, le mettre sur la peau et l’ongle est dangereux alors il est préférable de ne pas en utiliser trop souvent.

Certaines bases créées un film que l’on retire sans dissolvant, ce qui est très pratique, surtout pour les vernis à matière difficile à retirer.

 

Les risques de mycoses

Les cas de mycoses de l’ongle sont très fréquents. Personne n’en parle ouvertement, car c’est un peu honteux de se faire coloniser par des champignons et le résultat n’est pas jolie-jolie…

Comme tous les champignons, ceux qui sont à l’origine de la mycose, aiment l’humidité. C’est pour cette raison que ce sont souvent les ongles de pieds, plus confinés, qui sont les plus touchés. Mais les ongles de main sont aussi des cibles potentielles.

Si beaucoup de personnes ont des mycoses aux ongles, peu s’en préoccupent vraiment et agissent vite pour s’en débarrasser. Or il est très important de réagir rapidement :

  • La mycose c’est très contagieux.

Si une mycose se développement sur un de vos ongles, les ongles voisins seront eux aussi bientôt colonisés. Sans parlé de votre entourage et des lieux que vous fréquentez…

  • La mycose c’est moche !

Rien de plus laid qu’un ongle malade qui jaunit, se dédouble, devient dure ou tombe…  Vous n’oserez plus vous mettre en sandale ou tenir un papier dans les mains.

  • La mycose peut vous mener au bloc.

En effet, cela peut aller jusqu’à une opération chirurgicale sur l’ongle. De plus, les ongles fragilisés ou « manquants » causent des gênes importantes au quotidien.

  • La mycose, ça ne s’en va pas tout seul.

Ne croyez pas qu’en mettant du vernis à ongles de couleur pour cacher la misère et qu’en pensant très fort que ça va partir au bout d’un moment, cela va vraiment arriver. Au contraire, cela va empirer, se développer, se répandre ! Certaines personnes restent des années sans consulter.

  • Le traitement contre la mycose est lourd et long.

La plupart des mycoses peu développées et prises en compte à temps, se traitent avec un simple gel à mettre au quotidien. Ce traitement est simple, mais très long, car il doit être suivit durant tout le temps de la repousse complète de l’ongle (minimum 6 mois !).

Mais cela se gâte lorsque trop d’ongles sont infectés, que la mycose est trop étendue et qu’elle est installée depuis longtemps. Le traitement local ne suffit plus. Il est alors nécessaire de passer à un traitement médicamenteux par voie orale. Le problème c’est que ce traitement entraine de forts risques d’hépatites médicamenteuses. Il attaque le foie et fait baisser les globules blancs… Sympathique, n’est-ce pas ?!  Un suivi strict sera indispensable avec des analyses avant et après le traitement. Le traitement dure entre 6 mois et 1 an…

ongles mycoses

J’espère que ce dernier argument aura réussi à convaincre toutes les personnes qui se disent que ce n’est rien ce « petit problème sur leur ongle » d’aller faire un diagnostic chez le pharmacien ou de consulter.

Mycose ou non, restez vigilants sur la santé de vos ongles et soyez attentif aux produits chimiques utilisés au quotidien. Vos ongles et votre corps tout entier vous le rendront bien.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LIRE AUSSI

Article précédent Article suivant

Commentaires

  1. Bonjour et merci pour ton article très intéressant, je n’ai jamais eu de mycoses mais c’est vrai qu’on en parle pas assez !
    olympiabydiane Articles récents…Mon top 5 des vernis pour l’été 2015 !My Profile

  2. Merci pour l’article, c’est vrai que c’est un problème pour les femmes. Les Mycoses n’épargnent personne et il faut bien prendre soin de ses ongles 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

2 shares
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Je suis Edwige, auteure de ce blog

Venez partager sur ce blog consacré au bien-être. Vous trouverez toutes les infos dans "A propos".
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Catégories