Le régime préhistorique, pour en finir avec les problèmes de poids

pommes

Il faut le dire, si les régimes sont tellement à la mode c’est que nous avons des problèmes pour réguler notre poids. C’est un véritable fléau dans les sociétés modernes. En 2014, il a été comptabilisé près de 1,5 milliard d’obèses dans le monde. Ce nombre dépasse maintenant celui des personnes souffrant de la faim…

C’est un problème de santé mondial qui s’explique simplement par le règne du rendement et de la manipulation. Le résultat est une profusion de « nourritures » aseptisées qui n’apportent rien d’autre que des calories sous forme de graisse, de sucre et de sel. Tout est transformé, y compris les matières premières. La clé de notre surpoids et des maladies liées à la nourriture est là.

Cet article n’est pas un manifeste militant (même si plus d’informations et de réactions de la part de l’opinion publique seraient nécessaires), mais il s’agit de faire le point sur le régime préhistorique aussi appelé le régime du chasseur-cueilleur.

Je me suis intéressée à ce régime, car il est fondé sur des bases scientifiques et de bons sens. Son fondement provient de constats simples : les hommes de la préhistoire n’étaient pas gros et ne souffraient pas de diabète, ils mangeaient une alimentation naturelle non transformée et faisaient des activités physiques. La dernière constatation est que nous avons conservé le même système digestif que nos ancêtres les hommes préhistoriques. Il est donc facile de voir la contradiction entre notre système digestif « préhistorique », notre mode de vie et la nourriture d’aujourd’hui.

Bien sûr il est impossible de revenir au mode de vie de cette époque, il s’agit de retenir quelques bonnes pratiques pour garder la forme et la santé.

La meilleure façon de savoir ce que l’on peut manger est de se demander si les hommes préhistoriques pouvaient l’avoir à leur menu. De là en découlent des habitudes alimentaires qui doivent être adoptées :

Manger le moins possible de produits transformés industriellement

Les produits industriels sont transformés pour être plus brillants, mieux conditionnés, plus addictifs… Ils sont démunis de nutriments naturels (dont nous avons besoin) et bourrés de mauvaises graisses, et de mauvais sucres. Pour résumer à l’extrême, ils ne servent à rien sauf à nous faire grossir et à boucher nos artères.

A consommer uniquement pour dépanner en cas de manque de temps ou pour se faire « plaisir » de temps en temps.

Réduire les aliments avec du gluten

C’est un peu comme pour les produits transformés, le blé a été transformé et le gluten aussi. Tout cela pour rendre plus « stables » les aliments (un peu comme du plastique). Le gluten est maintenant dénaturé et beaucoup trop présent. De nombreuses allergies et intolérances se développent. Si vous avez des troubles intestinaux persistants, vous souffrez peut-être d’intolérances. Les lobbies du blé ne veulent pas vraiment que l’on fasse cette association… Le gluten se trouve dans les céréales (blé, seigle, avoine, orge), il faut principalement réduire sa consommation de pain, de pâtes, de semoules et de farine de blé.

Réduire les aliments raffinés (blancs)

Plus les aliments sont raffinés (blé, riz, sucre) plus ils ont un index glycémique important. C’est toujours le même résultat, moins de nutriments, plus de sucres. Consommer plutôt des aliments complets ou semi-complets.

Manger des aliments naturels

Les hommes préhistoriques se nourrissaient principalement de fruits, de légumes, de baies, et de champignons. Il faut qu’ils redeviennent la base de nos menus. Il faut penser un repas en introduisant en premier l’aliment naturel. Arrêtons de nous cacher derrière l’excuse comme quoi nous n’avons pas le temps de cuisiner. C’est un peu comme si l’on s’arrêtait de respirer parce qu’on n’a pas le temps. Se nourrir est un élément vital qui permet de vivre en forme et en bonne santé. Choisissez de préférence des aliments bios qui ont moins de pesticides.

Réduire la consommation de viandes

Contrairement à ce que l’on peut penser, les hommes préhistoriques n’étaient pas de bons chasseurs, ils étaient bien meilleurs pêcheurs et cueilleurs. La consommation excessive de viandes est dangereuse pour la santé, nous ne sommes pas faits pour manger autant d’aliments carnés. Pour la consommation des aliments d’origine animale, il est recommandé de manger de la viande 3 à 4 fois par semaine, du poisson 2 à 3 fois par semaine et  3 à 5 œufs par semaine. Il faut manger davantage de protéines végétales.

Réduire les quantités de nourriture

Les hommes de la préhistoire luttaient pour se nourrir, la nourriture n’était pas là en abondance. Et quand elle l’était, ce n’était pas un problème, car ils se dépensaient beaucoup et les aliments étaient sains. Aujourd’hui, on ne bouge pas autant et les industriels nous ont parfaitement habitués à des portions généreuses, voire inhumaines ! Nous n’avons pas besoin de cette quantité de nourriture, le corps ne s’en sert pas et les bourrelets qui stockent en témoignent.

Manger plus lentement en mastiquant davantage

Manger moins veut souvent dire pour certain avoir faim. Forcément si vous engloutissez votre nourriture en 2 minutes vous n’aurez pas eu l’impression d’avoir mangé à votre faim et vous aurez rapidement de nouveau faim. Prendre le temps pour manger permet à notre corps de mieux assimiler et à nous de profiter d’un repas avec des portions redevenues normales.

Boire principalement de l’eau

L’eau est la boisson de base, inutile de préciser que les hommes préhistoriques n’avaient pas de coca ni de red bull. Boire autre chose que de l’eau c’est comme manger encore ! Buvez votre thé et votre café sans sucre.

Si vous avez faim au début, n’oubliez pas que la taille de notre estomac s’adapte à ce que nous mangeons. Avec ces nouvelles habitudes, vous n’aurez pas faim et retrouverez votre poids de forme.

Ces habitudes alimentaires sont à associer à une activité physique régulière. Nous n’avons plus à courir après notre nourriture, en plus de faire du sport nous pouvons y prendre du plaisir en choisissant des activités qui nous plaisent. Pratiquez au moins 3 fois par semaine.

Pour conclure, je dirai que ce régime reprend les principaux conseils que l’on entend souvent pour rester en bonne santé. Mais il a l’avantage d’avoir pour chaque point une justification logique par rapport à notre alter ego de la préhistoire. Il nous rappelle nos origines et notre statut d’être humains. Il remet le rapport avec la nourriture là où il doit être.

Vous verrez que les résultats seront rapides et surtout durables !

Pour aller plus loin : « Je maigris sain, je mange bien »  et «  Les 100 meilleurs aliments » du Dr L. Chevallier.

Je maigris sain, je mange bien

 

A lire aussi:

Thés et tisanes santé

Le petit-déjeuner idéal

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

LIRE AUSSI

Article précédent Article suivant

Commentaires

  1. Très bel article qui nous dit clairement pourquoi il est opportun de revenir à une alimentation plus naturelle et surtout plus adaptée à notre système digestif…
    J’ai, moi aussi, peu à peu intégré les principes essentiels du régime préhistorique ou hypotoxique et je le recommande à bien de mes clients en naturopathie, pour leur plus grand bonheur…
    Voir : http://www.cuisine-en-sante.com/regime-hypotoxique-dr-seignalet/

    • préhistoire
    Répondre

    Bonjour,
    Vous avez bien raison de parler de ce régime, en tout cas de la « philosophie nutritionnelle » qui l’entoure car tout ce que vous dites est effectivement excellent pour la santé.
    Pour faire une petite digression sur les hommes préhistoriques, l’apparition du feu et donc de la cuisson de la viande a joué beaucoup dans son évolution, positivement je veux dire.

  2. Bonjour,
    Merci pour l’article, j’aime beaucoup les régimes et le sport.
    « Il n’est pas de plus grand bonheur que d’être en parfaite santé » citation de Maxalexis

  3. Merci pour le partage. Article utile et très intéressant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

14.3K shares
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Je suis Edwige, auteure de ce blog

Venez partager sur ce blog consacré au bien-être. Vous trouverez toutes les infos dans "A propos".
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Catégories