Stop drama !

legerete

Mais pourquoi pense-t-on de façon aussi dramatique et tournons-nous tout au tragique ?!

Tout devient un « drame », tout est horrible et pesant.

En fait nous sommes beaucoup à adopter cette perspective en donnant une importance excessive à certains pans de nos vies au détriment d’autres.

L’exemple le plus flagrant se trouve du côté professionnel. La société et parfois même l’éducation nous conditionnent afin de voir le travail comme quelque chose de déterminant dans nos vies. On en vient à se définir au travers de notre emploi.

Mais combien d’entre nous ont un emploi qui les définit réellement ? Combien ont un emploi lié à leur passion ? Soyons réalistes, la majorité des gens travaillent pour un salaire à la fin du mois. En quoi ce travail les définirait ? Pourquoi y donner tant d’importance ? Et surtout pourquoi se mettre la ratte au court-bouillon pour lui ?!

L’être humain est défini par ce qu’il est et non par ce qu’il fait ou possède.

On a véritablement tendance à manquer de légèreté sur des sujets qui ne méritent pas d’être tournés au tragique. A contrario, on peut être trop léger à propos d’autres sujets qui eux auraient besoin davantage de notre attention et de notre investissement.

À dramatiser comme ça, on devient anxieux et fixé sur les mauvaises priorités. On se noie alors dans un verre d’eau sans réussir à relativiser.

Posez-vous un instant, appuyez sur pause pour redéfinir les priorités de votre vie.

Chacun a ses propres priorités, mais les véritables priorités dans la vie d’un Homme, ce devrait être sa santé et ses proches. Pas besoin de réfléchir pendant des heures, nous sommes des êtres mortels et sociaux. Peu importe d’avoir le meilleur travail du monde ou la plus belle des voitures si l’on est seul ou malade.

Ce sont donc les bases mêmes de notre liste de priorité. Tout le reste ne devrait pas être mis sur le même plan.

Or combien d’entre nous font passer leur santé ou leurs proches après leur travail ou d’autres de leurs activités. Combien y donnent plus d’importance, ou pire sacrifient leur santé ou leur famille à d’autres profits.

L’Homme vit-il pour travailler ou travaille-t-il pour vivre ?

En donnant autant d’importance au travail, on le sacralise et cela devient une source d’anxiété et d’angoisses. On en vient à avoir peur du moindre changement : changement de collègues, changement de direction… On finit par subir des situations qui ne nous conviennent pas, uniquement par peur d’être virées ou par peur de changer tout simplement de job.

Bien sûr il y a du chômage, et il est légitime que cela inquiète. Mais la majorité des personnes qui ne sont pas bien dans leur travail n’ont même pas essayé ni même pensé à en changer. Cette peur entretient la sacralisation du travail et pousse nombre de salariés à ne pas changer. Mais un travail n’est qu’un travail !

Pour éviter cet écueil, il est nécessaire de se connaitre, de savoir qu’il on est. Ceci afin que rien ne puisse nous influencer et nous éloigner de nous-mêmes. La société et encore beaucoup d’organisations, de managers jouent sur la peur et la dévalorisation pour exercer leur supériorité et contrôler.

La santé et nos proches ne sont pas remplaçables. Il faut leur donner la priorité et lâcher du lest sur le reste. Encore une fois, prendre les choses avec plus de légèreté. Rien d’autre n’est vraiment grave. On se crée énormément de stress en mettant tout au même niveau de gravité.

Libérez-vous en prenant de la distance et en vous recentrant sur vos réelles priorités.

La prochaine fois que vous dramatiserez, ou stresserez à propos de quelque chose, posez-vous la question : « est-ce vraiment grave ? ». La réponse sera à 99% NON. Alors dites-vous ce mot magique : « légèreté » !

plume

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

LIRE AUSSI

Article précédent Article suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

1 share
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Je suis Edwige, auteure de ce blog

Venez partager sur ce blog consacré au bien-être. Vous trouverez toutes les infos dans "A propos".
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Catégories