Foutez-vous la paix !

foutez-vous-la-paix

Voici un titre qui a le mérite d’être clair ! Fabrice Midal, auteur de « Foutez-vous la paix ! et commencez à vivre  » a frappé fort avec son nouveau livre.

Ce titre veut tout dire. Aujourd’hui dans ce monde d’injonctions permanentes qui ne fait que l’apologie du « faire », Fabrice Midal dit très justement « s’arrêter c’est le meilleur moyen d’agir ».

Le but de se livre est de se libérer, d’arrêter de se mettre la pression ou de se culpabiliser d’avoir fait ou non quelque chose. Selon Fabrice Midal, fondateur de l’école occidentale de la méditation, même la méditation est devenue un outil et est utilisée dans un but d’efficacité ! Le contraire de l’essence même de la méditation.

Dans une société où nous somme formaté pour « faire » plutôt « qu’être », on se perd et on oublie sa condition d’être humain. On ne vit que pour des résultats, on se frustre, et on finit par s’éteindre.

 

Chapitres :

Cessez d’obéir – Vous êtes intelligent

Dans ce premier chapitre, il est question de notre propension étrange à s’asservir. À abandonner notre liberté au prix d’un semblant de tranquillité et de confort.

Nous ne sommes pas obligés de répondre à des normes, de tout accepter.

S’exprimer, agir dans le respect de soi-même ne changera peut-être pas la phase du monde, mais c’est important avant tout pour soi.

L’auteur parle d’un livre écrit en 1576 par Etienne de La Boétie « Discours de la servitude volontaire« . Un livre précurseur, mais plus que jamais d’actualité.

Cessez d’être calme – Soyez en paix

Il s’agit là d’arrêter de vouloir être calme à tout prix et dans n’importe quelles circonstances. Nous sommes des êtres humains avec des émotions. Ce n’est pas sain de réprimer ses émotions et ses sentiments. Les exprimer est normal et permet de rester équilibré.

Les personnes toujours calmes cachent souvent quelque chose…

Cessez de vouloir être parfait – Acceptez les intempéries

Pourquoi cette quête de perfection pour tout et n’importe quoi ?! Il faut tout savoir faire maintenant. Toujours savoir comment réagir et tout pouvoir anticiper. Ces objectifs de perfections sont sans fin et surtout sans fondements. La vie est imparfaite, c’est ce qui fait sa richesse. Nous ne sommes pas sur Terre pour réussir quoi que se soit, mais pour vivre le moment présent au maximum.

On ne peut pas maîtriser tout le temps, il faut savoir se faire confiance, on est fait pour s’adapter et s’enrichir à chaque expérience que nous offre la vie.

Cessez de rationaliser – Laissez faire

On rationalise tout, on analyse tout. Chaque situation même la plus simple est passée mentalement dans un tableau des « pour » et des « contres ». On oublie complètement son instinct, son intuition au profit du raisonnement. À force de mettre de côté notre instinct et notre 6ème sens, nous ne les entendont même plus. Ni le tout « rationnel », ni le tout « émotionnel », ni le tout « intuitif », ni le tout « instinctif » ne sont de bonnes voix à suivre. Encore une fois, c’est l’équilibre et l’expression de chaque part qui compte. Certains choix relèvent plus de la raison et d’autres de l’intuition. Toutes ces facettes sont importantes.

L’auteur prend un exemple très parlant avec les bourdons. Au niveau morphologique, il ne sont pas proportionnés pour pouvoir voler, mais ignorant eux-mêmes ce fait, ils se lancent et volent sans se poser de question. C’est comme faire du vélo, si l’on se met à réfléchir à chaque phénomène physique qui permet de tenir en équilibre, on tombe. On peut faire des choses incroyables lorsque l’on se laisse tranquille et qu’on laisse faire.

Cessez de vous comparer – Soyez vous-même

Les êtres humains sont des êtres sociaux. Naturellement on cherche l’adhésion des autres. On a peur d’être rejeté. À cause de cette peur, on a tendance à vouloir se ressembler, à ne pas faire de vague, à essayer de plaire à tous au détriment parfois de sa propre personnalité.

Mais on ne peut pas s’entendre avec tout le monde. Il vaut mieux être soi-même et nouer de vraies relations que d’être dans la superficialité de relations neutres.

Ce qu’attendent vraiment les autres, ce que l’on attend tous, ce sont des personnes qui s’assument dans leur singularité. Nous sommes tous différents, c’est une énorme richesse.

Cessez d’avoir honte de vous – Soyez vulnérable

S’accepter c’est aussi accepter ses faiblesses. Il ne faut pas se cacher d’être vulnérable à certains moments. N’ayez pas honte d’être tout simplement un être humain.

La fragilité fait partie de la vie.

Cessez de vous torturer – Devenez votre meilleur ami

Comment peut-on aimer les autres alors que l’on ne s’aime pas soi-même ?! La première personne à laquelle vous êtes sensés prendre soin, c’est vous. Tout n’est qu’énergie, si vous êtes bien avec vous-même, vous serez bien avec les autres.

Stoppez cette petite voix qui vous juge et vous rabaisse en permanence. Vous n’oseriez même pas parlé de cette manière à qui que soit d’autre.

Cessez de vouloir aimer – Soyez bienveillant

La bienveillance est une notion exceptionnelle, la cultiver est un gage de paix et de bonheur. La bienveillance contrairement à l’amour est partout dans le quotidien. Elle remplit le cœur et nous connecte ensemble.

On sacralise l’amour, quitte à nous en rendre malheureux et ne voir que par ça. La bienveillance envers les autres et envers soi-même est beaucoup plus puissante.

 

J’ai personnellement ADORÉ ce livre ! C’est un plaidoyer contre les injonctions que l’on nous impose et que l’on s’impose à soi-même. Personne ne vous oblige à être comme-ci ou comme ça, soyez vous-même et surtout foutez-vous la paix !

Je ne serais que vous le conseiller de le lire ou de l’écouter. À la fin de la version audio, Fabrice Midal propose une méditation spéciale pour se foutre la paix !

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Related Posts

Previous Post Next Post

Comments

  1. Hello ! Personnellement, je n’ai pas du tout apprécié ce livre … je l’ai trouvé vide. L’auteur parle beaucoup de choses évidentes. Et il répète sans cesse le titre du livre, comme si cela pouvait provoquer un déclic chez les lecteurs. Je trouve aussi qu’il parle énormément de méditation (parce qu’il l’enseigne), mais ce n’est pas censé être l’objet de l’ouvrage. C’est dommage !
    Claire

  2. Si seulement j’avais lu ça avant ! 🙂 j’adore le conseil 2

  3. C’est un véritable ode à la vie ! Oui, soyons nous même, arrêtons de vouloir être parfait et acceptons nos défauts. La société actuelle nous pousse à nous mentir à nous même et mentir aux autres, tout cela pour entrer dans le moule.

    • Juliette
    Répondre

    Intéressant, je vais lire ce livre de ce pas! Il est évident que de nos jours, nous sommes beaucoup trop exigeants avec nous même…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 share
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Je suis Edwige, auteure de ce blog

Venez partager sur ce blog consacré au bien-être. Vous trouverez toutes les infos dans "A propos".
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :