Le pouvoir des formulations positives!

Notre esprit est très obéissant, chaque mot pensé, chaque mot prononcé résonne, s’imprègne et vient forger notre personnalité ainsi que notre vie.

Il est donc très important de formuler ses pensées et ses paroles de façon POSITIVE !!

Le fonctionnement est assez simple, même très simple. Votre esprit vous écoute, si vous vous plaignez en permanence, par exemple, de ne pas avoir d’argent ou si vous êtes angoissé à l’idée d’avoir des problèmes d’argent, vous aurez des problèmes financiers.

Car vous vous êtes conditionnés jour après jour avec cette idée de pénurie d’argent. Vous agirez inconsciemment pour rester dans cette condition.

Il est donc facile de savoir comment faire pour obtenir la condition inverse : Pensez richesse et abondance, prenez conscience de tout ce que vous avez déjà, réjouissez-vous et visualisez-vous avec de l’argent et les biens que vous désirez obtenir. Ressentez le sentiment d’être comblé et vous le serez, dans votre esprit et bientôt sur votre compte en banque.

Il en va de même pour tout le reste.

Nous avons pris la mauvaise habitude de formuler nos phrases avec des tournures négatives.

« Je ne peux pas, je ne devrais pas, je n’ai pas… »

On ne compte plus le nombre de fois que l’on prononce : « ce n’est pas grave » pour soi-disant se rassurer. Mais là encore, il s’agit d’une formulation négative qui ne remplira forcément pas sa fonction d’apaisement.

À chaque fois que vous utilisez une de ces tournures, vous appauvrissez votre esprit et votre confiance en vous. Vous vous démoralisez un peu plus chaque fois et créez des résistances. En plus, ça ne sert absolument à rien, à part imprégner plus de pessimisme en vous.

Nous nous portons toutes sortes de critiques et de reproches :

« Je suis nulle, je suis incapable, je suis bête, naïve, peureuse, moche… »

Chacun de ces reproches renforce notre croyance que nous sommes vraiment comme ça, et nous continuons ainsi à l’être.

La critique est constructive quand elle est analysée et transformée en conseils et actions positives. Elle doit être accueillie sereinement et de manière bienveillante, mais aussitôt transformée. Elle est destructive quand elle est redondante et n’aboutie à rien d’autre qu’à du dénigrement et à de l’auto flagellation.

Il en est de même pour les souhaits, les résolutions que l’on se fait à soi-même :

« Je ne veux plus être grosse, je ne veux plus être timide, je ne veux plus être seule, je ne veux plus être pauvre… »

Ce sont encore des affirmations négatives qui, en plus, sont suivies des qualificatifs dont vous voulez vous éloigner. La négation renforcera votre pessimisme et le qualificatif s’ancrera en vous pour stagner ou s’empirer dans votre vie.

Se lamenter, se critiquer, se répéter sans cesse ce qui ne va pas, revenir en permanence sur nos mauvaises expériences représente non seulement une grande perte de temps, mais aussi le meilleur moyen de diriger sa vie dans les mauvaises directions.

  • Une grande perte de temps car penser ou parler ainsi est une vraie habitude, il suffit de tendre l’oreille chaque jour pour entendre les gens parler comme ça. Pour une grande majorité des gens, la négative et la critique sont leur façon normale de penser et de communiquer.
  • Un moyen de prendre les mauvaises directions, car plus ils se plaignent, plus ils resteront dans les mêmes types de schémas.

C’est un peu frustrant quand on est face à ce genre d’attitude, car il est malheureusement peu souvent possible de dire à la personne qu’elle fait fausse route. La prise de conscience doit venir de la personne elle-même.

On ne pousse pas quelqu’un à réussir en le cassant tout le temps, mais plutôt en l’encourageant, c’est exactement pareil pour vous, vous devez vous encourager. Réfléchissez à tout ce que vous vous dites, tous ces jugements que vous vous portez, vous n’oseriez pas en dire même un à quelqu’un d’autre. Alors, pourquoi vous l’imposer à vous !

C’est la même chose pour ce que vous dites quand vous vous plaignez, mettez-vous à la place de votre interlocuteur, voudriez-vous entendre ça !

Quelqu’un d’aimé, d’encouragé, en qui on met toute sa confiance, réussira. C’est également le cas pour vous-même, il est nécessaire et primordial que vous vous aimiez, que vous vous encouragiez et que vous vous fassiez confiance pour réussir.

Ayez du respect et de l’ambition pour vous-même. Aimez-vous tout commence de là !

Car plus que le vocabulaire employé, c’est la confiance en vous et la croyance que vous méritez et que vous êtes capable de choisir ce qui composera votre vie qui vous permettront d’y arriver.

Peu importe ce qui a fait que vous utilisiez plus ou moins ces formulations négatives aujourd’hui, nous sommes tous le résultat d’une éducation, d’un environnement, mais culpabiliser ou en vouloir à nos parents ou au contexte passé en se victimisant n’a jamais aidé personne. Le plus important est de comprendre qu’une fois adulte (et peu importe à quel âge) et qu’une fois la prise de conscience acquise, nous sommes libres de décider de changer.

Alors, transformez vos formulations négatives en tournures positives. Reprenez-vous jusqu’à ce que cela devienne naturel. Par exemple, si un « c’est pas grave » vous échappe, tout de suite après, répétez-vous 2 ou 3 fois une formulation positive comme « tout va bien ». Changez peu à peu votre vocabulaire, et vos tournures, les répercussions sur votre esprit et votre façon de voir la vie ne se feront pas attendre.

Pour aller plus loin:

La Puissance De La Pensée Positive

Transformez votre vie – Une pense positive peut changer votre vie: Livre audio 1 CD MP3

 

Étiquettes : , , , , ,

LIRE AUSSI

Article précédent Article suivant

Commentaires

  1. De même, quand vous voulez que quelqu’un fasse attention à un objet, ne dites pas : « ne perds pas … », mais plutôt : « fais bien attention à … ».

    L’inconscient (qui est le super ordinateur qui nous surveille tout le temps) ne comprend pas bien la négation.
    Michel de Changer Gagner Articles récents…Comment les taxes des riches tuent les pauvresMy Profile

  2. J’essaie d’avoir ce comportement depuis peu mais il est difficile au départ de relativiser sur certaine situation délicate.
    Donc ce travail sur soi-même est un peu délicat au départ car cela prend un peu de temps.
    elisse @ auxiliaires de vie Articles récents…Petits-fils vous invite au salon des services à la personneMy Profile

    1. Tout est une question d’habitudes, de conditionnement. Pour les personnes qui ont pris l’habitude de relativiser, il est facile de relativiser. Et le mieux dans tout ça, c’est qu’il est possible de changer nos conditionnements passés.
      Mais changer ses habitudes prend du temps, au final cela vaut la peine de se donner ce temps nécessaire.

  3. On peux s’aider également de la sophrologie qui permet de prendre consceince de nos pensées voire de nos paroles puis faire monter en soi les sensations associées au positivisme et au bien être.

    Pierre
    PierreBonheur Articles récents…L’’épicurisme (définition) : le bonheur qui pique ?My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

7 shares
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Je suis Edwige, auteure de ce blog

Venez partager sur ce blog consacré au bien-être. Vous trouverez toutes les infos dans "A propos".
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Catégories