Remonter la jauge du moral !

jauge

Il nous arrive tous à un moment ou à un autre d’avoir le moral en baisse, de manquer d’entrain, de voir tout en noir. Vous savez quoi ?! C’est humain ! Dans la vie il y a des hauts et il y a des bas. Les moments de changements sont particulièrement propices à ce genre de dépression passagère.

Alors avant de s’enfoncer et de faire le nid d’une vraie dépression, il y a des choses à faire, des actions à menées. On peut s’en sortir avec des astuces à mettre en place au quotidien.

Avant tout, il faut prendre conscience de la situation. Rien ne peut changer si l’on n’est pas dans la prise de conscience. Il faut savoir se poser les bonnes questions, être honnête avec soi-même.

Pourquoi je me sens stressé, tendu ? Pourquoi je râle et me plaint souvent ? Pourquoi je ne vois que ce qui ne va pas ? Pourquoi je n’ai plus envie de partager avec les autres ? Pourquoi je ne parle plus trop, je ne souris plus ? Pourquoi je pleure ou m’énerve facilement ?

L’important de la prise de conscience, et de ces questions, c’est de pouvoir poser les choses. On fait le bilan, on a conscience que ça ne va pas. Et même si l’on ne trouve pas tout de suite les réponses, notre esprit travaillera pour nous. A nous de mettre en place les techniques pour s’occuper de notre moral et de régulièrement faire le bilan.

Ces astuces peuvent paraître anecdotiques et peu impactantes mais additionnées entre elles et effectuées régulièrement, leurs actions sont réelles et aident à retrouver le moral !

1ère action : Vivre la musique

La musique est très puissante pour nous booster. Ecouter de la musique est un très bon moyen de s’évader et d’être dans le moment présent. Mais il y a encore plus fort que l’écoute passive, il faut vivre la musique en chantant et en dansant. Pas besoin de bien chanter ou de savoir danser pour pratiquer !

Il faut se donner des moments repères où l’on effectue systématiquement ces actions booster. Pour le chant, les moments passés seul dans sa voiture sont parfaits. Alors dès qu’on a mis le contact, on met la musique et on CHANTE ! même en mode yaourt ! on s’en fiche, on y va à fond, personne ne nous entend.

Pour la danse, chaque petits moments seuls peut être une bonne occasion. Dans sa salle de bain le matin, dans les toilettes au boulot… ça peut durer 30 secondes, l’important c’est de bouger en s’amusant, d’évacuer la tension.

2ème action : Sourire

Oui je sais ça peut paraître bateau mais c’est surtout terriblement efficace. Sourire c’est envoyer des signaux directement à son cerveau. La science l’a prouvé, l’action simple de sourire même sans raison, fait « croire » au cerveau que tout va bien. Il diffuse alors les bonnes hormones, celles du bien-être.

Alors peu importe le moment de la journée, que ça aille ou pas, on affiche son plus beau sourire le plus souvent possible.

3ème action : Faire l’amour

C’est bien connu, quand on n’a pas le moral, on a envie de rien même pas de faire des câlins. Pourtant c’est un excellent moyen de booster son moral. Comme le dit l’adage « l’appétit vient en mangeant ! ». Même si l’envie n’est pas forcément là, il faut remettre les câlins en bonne place dans le planning et pas que le weekend.

4ème action : Faire du sport

La pratique régulière d’un sport c’est la base incontestée pour la santé. Si vous vous occuper correctement de votre corps en lui fournissant le bon carburant et les bons exercices physiques, votre mental sera également en tirer les bienfaits.

Le meilleur sport quand on n’a pas le moral, c’est la course à pied. Rien de mieux pour se vider la tête et arrêter de ruminer. Vous allez sentir véritablement le bien-être vous envahir pendant et après la séance. Dites-vous que le plus dur c’est de mettre les baskets. Le mieux pour éviter de renoncer au dernier moment, c’est d’avoir les baskets et la tenue dans le coffre. Comme ça hop ! On y va juste après le boulot sans avoir à réfléchir. La marche est aussi une bonne alternative.

Lorsque l’on n’a pas la possibilité d’être en extérieur, on opte pour les sports en salle ou les cours de fitness à la maison via les applis dédiées. Il y a toujours un moyen de pratiquer une activité physique.

5ème action : Manger sainement

Quand le moral est bas, on a tendance à se laisser aller sur ce point, voir même à faire des abus de compensation. On se trouve facilement des excuses car vu que l’on ne va pas bien, on peut bien se réconforter. Mais c’est au contraire des attitudes qui vont nous nuire et nous enfermer dans le cycle vicieux de la culpabilité et du mal être.

Côté alimentation, je ne vais rien vous apprendre en vous disant que ce sont les fruits et les légumes qui sont les meilleurs alliés de notre bien-être. Pensez aux cornichons et au choux de la choucroute qui de par leur composition, sont des supers aliments pour augmenter la jauge du moral.

En complément alimentaire, un petit mélange de vitamines et minéraux, peut-être très utile durant les périodes difficiles. Personnellement j’utilise SPECTRO qui apporte tout ce qu’il faut sans avoir à ajouter autre chose en plus.

6ème action : Prendre la lumière

Nous avons besoin d’une heure d’exposition à la lumière naturelle par jour pour se sentir bien. Lorsque l’on court ou que l’on marche cela permet également de profiter de la lumière naturelle. Si en hiver on ne peut pas sortir, alors on s’expose à la lumière d’une lampe de luminothérapie. C’est une super technique pour couvrir ses besoins en lumière 365 jours par an.

7ème action : Utiliser la médecine douce

Les médecines douces sont là pour nous aider à aller mieux. Quand je parle de médecine douce, je pense à la cohérence cardiaque, la méditation, la sophrologie, l’hypnothérapie, l’acupuncture…  Ils ont tous de grandes qualités pour faire baisser les tensions et nous faire retrouver une sensation de bien-être. A chacun sa technique préférée, le plus important c’est de pratiquer avec régularité. Choisissez une, deux voir trois techniques et tenez vous y.

De mon côté, je pratique tous les jours la cohérence cardiaque et 2 à 3 fois par semaine je fais une séance de méditation, d’autohypnose ou de visualisation positive.

8ème action : Echanger, partager

Le contact avec l’autre est un fantastique booster de moral. Encore une fois c’est une chose que l’on a tendance à moins faire lorsque l’on n’est pas bien, on a plus envie d’être seul. C’est bien sûr une erreur. Voir, ou parler au téléphone avec des amis ou de la famille va nous recentrer sur le moment présent et nous faire plaisir.

En ces moments de baisse de moral on peut partager et aussi profiter des conseils de nos proches. Attention par contre de ne pas parler que de ces problèmes et de ne pas trop se plaindre. S’intéresser à l’autre, profiter de moments de légèreté, c’est ça aussi qui va nous aider.

9ème action : Se faire plaisir

Quand on ne va pas bien, on s’enferme un peu dans un quotidien de ruminations, d’attentisme où l’on a envie de rien. Se forcer à se faire plaisir, va progressivement nous faire réaliser que la vie est belle et qu’on peut en profiter.

Les activités créatives sont des activités de choix pour se stimuler et orienter sa pensée sur quelque chose de plaisant. Peindre, coudre, cuisiner, à vous de choisir.

Choisissez de faire ce qui vous apporte du plaisir : visite de musée, regarder une série, lire…

On se chouchoute !

10ème action : Être reconnaissant

Dernière action et pas des moindres, être reconnaissant est un outil très efficace pour arriver à relativiser et revoir le verre à moitié plein. Avec le temps, on a tendance à ne même plus voire tout ce qu’on a, la chance qu’on a.

Chaque soir, prenez 5 minutes pour chercher 3 éléments de votre journée qui ont été positifs. Notez les dans un carnet qui restera en bonne place sur votre table de nuit. C’est votre carnet de gratitude, à remplir tous les jours et à relire de temps en temps pour réaliser tout ce qui va bien dans votre vie. C’est un exercice qui habituera votre cerveau à se centrer davantage sur le positif.

Je sais que toutes ces actions, on les rejette bien souvent lorsque l’on a le moral dans les chaussettes. Il faut prendre ça comme une prescription médicale ! Même si on n’a pas envie de le faire, on sait que c’est ça qui va nous guérir. Alors comme un médicament, on s’oblige un peu et on check chaque jour :

check

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Related Posts

Previous Post Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Je suis Edwige, auteure de ce blog

Venez partager sur ce blog consacré au bien-être. Vous trouverez toutes les infos dans "A propos".
Je suis Edwige, auteure de ce blog
%d blogueurs aiment cette page :