Télé addict, il existe d’autres solutions que celle de jeter sa télé !

Je suis télé addict. J’ai 2 parents, une grand-mère qui est ma 2e mère et une télé. J’ai été élevée par eux 4 et aujourd’hui ils ont une grande place dans ma vie.

Cela peut paraître choquant de comparer l’affection et la dépendance que l’on a envers sa famille avec une télé. Pourtant, je me suis rendue à l’évidence, ma relation avec la télé peut être aisément mise en parallèle avec une relation avec un membre de ma famille.

Quand j’étais plus jeune, mamy nous gardait après l’école, la télé nous gardait elle le mercredi après-midi. Je me souviendrais toujours des chansons que ma mère nous chantait pour nous endormir, je me souviendrais toujours du générique de Jeanne et Serge et de dragon ball Z. Ma famille me souhaite mon anniversaire, Dorothée aussi l’a fait à la fin du club Dorothée.

Je ris et parfois pleure en famille, je ris et pleure aussi devant mon petit écran (oui je suis sensible !). Quand il n’y a personne à la maison, celle-ci semble vide. Quand la télé n’est pas allumée, la maison me semble très vide. Ma famille est un de mes sujets de conversation réguliers, les commentaires cathodiques le sont aussi.

Bref, j’arrête les analyses d’analogies. La télé fait partie de ma vie et cela depuis… toujours !

 

Je suis d’une famille populaire qui ne conçoit pas le quotidien sans la télé. J’ai eu ma propre télé dès l’âge de 12 ans. Sa présence est ancrée au plus profond de moi-même.

Je me suis rendu compte de ma dépendance il y a quelques années. C’est simple, la télé était ouverte (et regardée) en permanence.

Le problème c’est que je suis curieuse de beaucoup d’autres choses et que le temps à y consacrer était réduit. De plus, cela m’enfermait chez moi.

Mes premières réactions après ma prise de conscience ont été radicales : je me suis débarrassée de ma télé à plusieurs reprises. Pour être précise, je l’ai viré à la cave deux fois et je l’ai jeté complètement une fois. Inutile de vous dire que j’ai été rechercher très vite ma chère télévision…

Aujourd’hui, ma télé est toujours là et même si je la regarde quand même moins, je suis toujours ce que l’on peut appeler une télé addict.

Ce qui a foncièrement changé en moi, c’est le sentiment de culpabilité. Étant plus que jamais convaincue de la nécessité de reprendre possession de mon temps, je culpabilise pratiquement à chaque fois que je m’abandonne devant la télévision.

La culpabilité n’est pas une solution, mais il faut être clair la renonciation totale non plus. Je n’envisage en aucun cas ma vie sans télé et pour une simple raison : je ne le souhaite pas. Pour moi, la télévision est aussi autre chose qu’un objet maléfique et addictif. La télévision représente une porte ouverte sur le monde. C’est un objet culturel qui permet la découverte de beaucoup de choses et de personnes différentes. C’est également un objet social qui lit les gens.

Il y a du bon comme du mauvais. Et même le mauvais a du bon. Comme nous ne mangeons pas que pour nous nourrir, mais aussi par gourmandise, le mauvais côté n’est pas systématiquement à bannir.

Alors quelles sont les solutions pour tirer profit d’une situation de télé addict et pour progressivement se désintoxiquer (sans jeter sa télé !) et enfin avoir une relation plus saine avec la télévision.

Choisir à l’avance les programmes que l’on souhaite regarder

Chaque semaine, prenez votre programme télé, sélectionnez (en pleine conscience) et notez les programmes que vous souhaitez regarder. Ce détachement entre le moment où vous choisissez et la diffusion permet de faire un tri plus éclairé. De plus, le fait de faire une liste va limiter le nombre de programmes. Cela nous fait réaliser que la liste est bien souvent trop longue pour des émissions de télévision… Cela ressemblerait presque à lister des obligations. Il est parfois bon de voir les choses comme ça et de remettre la télé à sa place.

Soyez sélectif, et si vous voulez vraiment regarder tel ou tel programme (pas très intéressant), assumez et mettez-le sur votre liste. La perfection n’est pas de ce monde et la vie serait ennuyeuse si l’on faisait tout le temps tout comme il faut !

Toujours faire autre chose en regardant la télévision

Regarder la télé ne demande pas une dépense intellectuelle intense. La faible concentration que cela implique permet aisément de faire autre chose en même temps.

De plus, nous avons tous une multitude de choses à faire qui ne nécessite pas de déployer l’intégralité de notre concentration (faire la cuisine, répondre aux mails, naviguer sur Internet, lire un magazine…).

Faites-le systématiquement ! Cette nouvelle habitude est très facile à appliquer. En effet, avec cette méthode vous ne renoncez pas à votre addiction, vous l’adaptez. C’est une technique de rentabilisation. Rentabilisation de ce temps qui, si vous y dédiez 100% de votre attention, est typiquement du temps perdu.

Bientôt vous ne pourrez plus regarder la télé sans faire une autre activité.

Apprenez une langue étrangère grâce à la télé !

Comme une bonne télé addict que je suis, je regarde tout ! Même à l’étranger. C’est de cette façon que j’ai découvert des chaînes auxquelles je suis aussi devenue addicte.

Aujourd’hui, magie du satellite et des box, nous pouvons avoir accès à de nombreuses chaînes étrangères. Et pour moi, ces chaînes + mon addiction ont donné un résultat plus que bénéfique. Je comprends parfaitement l’anglais et l’espagnol ! Pour expliquer mon back-ground linguistique, j’ai appris l’anglais et l’espagnol à l’école puis j’ai habité un an en Espagne. Mais cela c’était il y a un bout de temps maintenant… En plus, nous savons tous que les langues étrangères sont des apprentissages très volatiles. Si l’on n’entretient pas ces savoirs, ils se perdent rapidement. Le temps passant j’ai donc pu constater, à l’occasion de vacances à l’étranger, que mon anglais et mon espagnol c’étaient quelque peu évaporés.

Depuis que j’ai décidé d’échanger mes saop opera et émissions de télé-réalités françaises contre des versions espagnoles et US, je me fais toujours plaisir en regardant (des trucs débiles) tout en intégrant ces langues.

Et ça marche ! Je ne fais même plus attention à la langue parlée quand je regarde la télévision. Par contre, cette technique ne développe que la compréhension. Car vous ne dialoguez pas avec votre télé, ni ne lui écrivez de courriers. Mais quand on avait une bonne base, c’est une méthode d’entretien très efficace et sans effort.

Ces 3 astuces ont réussi à dompter mon addiction, même si j’ai encore du boulot, je progresse et je vois le chemin qu’il me reste à parcourir.

Prendre en compte ce problème, et décider de ce qui serait le mieux pour soi, représentent le début de sa résolution. Par la suite, chaque pas sera fait dans votre intérêt. Et souvenez-vous qu’il faut quand même du temps pour adopter de nouvelles habitudes, ne vous découragez pas !

 

 

A lire aussi:

Une rentrée sportive

Ne laissez pas votre entourage stopper votre évolution

Avoir les jambes légères et garder une bonne circulation

Comment vaincre la peur de la nuit

Aloe vera plante miracle pour la peau

Les 4 accords toltèques

Les 3 livres qui ont changé ma vie

Travaillez dans un jardin en été, trouvez le sommeil sur une plage tropicale…

Comment bien voyager en avion même en charter !

Étiquettes : , , , ,

Related Posts

Previous Post Next Post

Comments

  1. Bien vu l’apprentissage (je dirais plutôt le perfectionnement oral) d’une langue étrangère grâce à la télé.

    Pareil, je fais toujours autre chose en même temps, mais cela avance moins vite.

    1. C’est bien vrai que les choses se font moins vites devant la télé… La concentration reste plus faible. Il faut de toute façon réduire la place de la télé.

  2. Bonjour Edwige,
    Moi c’est plutôt l’ordi qui m’a sorti de ma télé.
    Du coup je ne la regarde plus du tout ou presque…
    Par contre sans ordi…
    bonne journée
    Luc Mister-no-stress

    1. Pour moi les deux font la paire ! Je pense que l’ordi apporte quand même plus que la télé.
      Surtout si c’est pour écrire de bons articles anti-stess sur ton blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Je suis Edwige, auteure de ce blog

Venez partager sur ce blog consacré au bien-être. Vous trouverez toutes les infos dans "A propos".
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Catégories

SOBIENETRE
Recevoir la Newsletter !
Soyez So bien au quotidien avec les articles du blog Sobienetre.fr
Je m'abonne
Ceci n'est pas un spam. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
close-link
%d blogueurs aiment cette page :