Socrate, Jésus, Bouddha, trois maîtres de vie!

On a rien inventé ! C’est ce qu’on pourrait se dire après avoir lu « Socrate, Jésus, Bouddha : Trois maîtres de vie» de Fédéric Lenoir.

Ce livre permet facilement de prendre ou de reprendre connaissance des idées de ces trois personnages philosophiques et spirituels. On se rend vite compte que les bases du développement personnel s’y trouvent.

Quelques grands principes :

 

 « Connais-toi toi-même »

 

Cette devise, que Socrate a faite sienne, revient dans les enseignements de ces maîtres à penser. Il faut se connaître soi-même afin de ne pas être influencé et aussi afin de pouvoir faire ses propres choix, choisir sa propre voie. Une des bases du développement personnel.

 

« Être un refuge pour soi-même »

 

Bouddha parle en ces termes : «soyez des îles pour vous-mêmes, des refuses pour vous-mêmes, et ne cherchez aucun refuge extérieur ». Cela rejoint l’idée qu’il ne faut rien attendre des autres, que c’est en se sentant bien avec soi-même que l’on est bien avec les autres et non le contraire.

 

La responsabilité individuelle et collective

 

Pour ces trois maîtres, même si l’Homme ne naît pas libre, il le devient. « Il le devient en sortant de l’ignorance, en apprenant à discerner le vrai du faux, le bien du mal, le juste de l’injuste, en apprenant à se connaître, à se maîtriser, à agir avec sagesse».  L’Homme a la responsabilité de sa vie et de ses choix.

 

L’apprentissage

 

Pour eux 3 la limite à la liberté c’est l’ignorance. La violence et la haine y trouvent leur source : « L’ignorance est la cause véritable de tous les maux ».

Travailler sur soi, progresser dans la connaissance et dans la spiritualité. L’apprentissage libère les individus «des chaînes du groupe et de la tradition ».

 

Dans ce livre se trouve des notions essentielles qui n’ont pas pris une ride et que l’on devrait toujours garder à l’esprit.

J’ai retenu en particulier leur vision de l’égalité entre les hommes. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ils reconnaissent les différences de capacités et de talents de chaque individu, et par la même l’absence de véritable égalité entre les Hommes.

Très grande sagesse également, au niveau de la notion de justice, prônant le traitement de la justice au cas particulier.

Pour Socrate l’essentielle est la justice. Pour Bouddha, c’est la compassion. Et pour Jésus, il s’agit de l’amour.

Il n’est pas question de choisir entre ces 3 piliers, l’intérêt de ce livre est justement de les réunir pour en tirer le meilleur. Il n’est pas question de foi dans ce livre, mais de ce que peuvent nous apporter ces personnages pour notre développement personnel.

En mettant en parallèle leurs différences, leurs similitudes et en présentant leurs côtés humains, il est plus facile de se faire sa propre opinion.  Leurs vies, leurs mythes, leurs leçons ne sont pas des vérités absolues. Tenant compte de cela, il n’en reste pas moins bluffant de voir combien leurs conceptions de l’être, de l’esprit et de la vie sont issues d’une réflexion profonde et en même temps d’une simplicité évidente.

La sagesse des 3 maîtres réside dans leur équilibre de vie. Ils savaient profiter des instants et des plaisirs simples, comme ils savaient se détacher de tous et se satisfaire de leur seule spiritualité.

Je pense qu’il searait bien dommage de ne pas se pencher davantage sur leurs enseignements sous couvert de ne pas être croyant ou justement de ne croire qu’à une religion en particulier. Ou encore, parce qu’on trouve ça « vieillot ». Je vois plutôt ces 3 « Hommes » comme de grands philosophes sur lesquels se basent énormément de concepts de développement personnel d’aujourd’hui. Et ce livre m’a vraiment donné envie de me replonger dans la philosophie.

Le seul défaut de ce livre, c’est justement de ne pas en dire assez ! Il pourrait être plus condensé et nous en apprendre davantage. En même temps, les détails sont là pour nous rappeler que ce livre n’interprète rien, il s’agit de faits historiques ou mythiques (eux-mêmes basés sur des manuscrits). Les références données dans ce livre sont à suivre pour aller plus loin par nous-mêmes !
Socrate, Jésus, Bouddha : Trois maîtres de vie

L’enseignement du Bouddha d’après les textes les plus anciens

Les grands philosophes : Ceux qui ont donné la mesure de l’humain : Socrate, Bouddha, Confucius, Jésus

Platon, oeuvres complètes

A lire aussi:

Les 4 accords toltèques

Les 3 livres qui ont changé ma vie

Étiquettes : , , , , , ,

LIRE AUSSI

Article précédent Article suivant

Commentaires

  1. Très bien dit! Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

1 share
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Je suis Edwige, auteure de ce blog

Venez partager sur ce blog consacré au bien-être. Vous trouverez toutes les infos dans "A propos".
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Catégories