Les aliments anti-cancers

Il est aujourd’hui reconnu scientifiquement que les risques de cancers peuvent être réduits de 70% grâce à notre mode de vie et à notre alimentation.  Les risques d’accidents cardio-vasculaires, de diabète et de maladie d’Alzheimer dépendent eux aussi de notre mode de vie.

Le Dr Richard Béliveau, inventeur de la nutriprévention est interviewé  dans le magazine du Point (N°2131 – 18 juillet). Il y donne les bases de cette discipline.

 

Même si ces résultats sont issus de longues et complexes études scientifiques, ils sont des plus simples. Comme souvent, les choses les plus simples sont les plus efficaces.

Ne pensez pas que le mode de vie préconisé vous empêche de vivre ou vous impose d’énormes contraintes. Ce ne seraient que de fausses excuses pour ne pas les appliquer.

Ne pas fumer, faire une activité physique régulière, se protéger du soleil et bien se nourrir sont les clés d’une bonne santé.

 

Attardons-nous sur ces aliments anti-cancer. Si manger de tout est important pour la diversité des apports de nutriments, certains aliments ont un impact particulier pour la prévention des cancers.

 

LES ALIMENTS À PRIVILÉGIER

 

Voici la liste des aliments à intégrer dans son alimentation quotidienne.

 

  • Huile d’olive, de noix, de colza

  • Ail, oignon, échalote

  • Ciboulette, thym, persil

  • Poivre noir, cannelle, curcuma

  • Pistache, noix, noisette, châtaigne, noix de pécan, … tous les fruits à coques

  • Céréales entières, germe de blé, riz, graines de lin

  • Lentilles, pois chiches, … tous les légumes secs

  • Poireau, radis noir, avocat, brocoli, chou, épinard, tomate, carotte, citrouille, haricot, pois, aubergine, poivron, laitue, cresson, artichaut, … tous les légumes verts

  • Banane, pomme, kiwi, fraise, bleuet, myrtille, framboise, mûre, raisin, grenade, cerise, groseille, cassis, … tous les fruits et fruits secs

  • Citron, orange, … tous les agrumes

  • Sardine, saumon (bio ou sauvage), maquereau, hareng, … tous les poissons gras

  • Veau, dinde, poulet

  • Thé vert, vin rouge

  • Chocolat noir

 

Cette liste n’est pas exhaustive, mais ces aliments ont de puissants actifs anti-cancers. C’est pourquoi, par exemple, si tous les fruits vont faire du bien à notre corps, les petites baies (myrtilles, cassis, groseille…) vont, elles, véritablement empêcher le développement de cellules cancérigènes.

Même en mangeant équilibré on passe parfois à côté de ces aliments. Imprimez cette liste pour y penser lors de vos courses.

Tout est une question d’habitude. Si vous ne mangez que rarement des poissons gras ou des noix, vous verrez comme ils peuvent être délicieux et nutritifs. Si au début, cela peut vous demander un effort de vous y habituer, une fois ce cap passé, vous n’y penserez même plus, et vous protégerez naturellement au quotidien.

 

Pour le vin rouge, les effets sont étudiés depuis longtemps. Et les résultats sont de plus en plus précis. Ils confirment l’impact positif d’une consommation limitée, mais régulière de vin rouge. La courbe présentée dans le magazine est flagrante : les risques de dégradation des fonctions du cerveau (Alzheimer) sont nettement diminués si l’on boit entre 7 et 21 verres par semaine. Ces résultats sont à adapter en fonction de son sexe. 

Autre argument moins important que la prévention des maladies, mais qui a son importance (en particulier pour nous les femmes) : une bonne alimentation réduit la formation des rides. C’est toujours bon à prendre !

 

LES ENNEMIS

 

Pas de doute, l’ennemi est bien identifié : il s’agit des lobbies de l’agroalimentaire. Il est bien sûr encore question de gros sous. Le marché de l’agroalimentaire est considérable, inutile de préciser que l’appât du gain prime sur l’intérêt sanitaire.

Pour être volontairement vulgaire : ils nous font acheter de la merde en nous faisant croire, études bidons à l’appui, que c’est bon pour nous.

 

Voici les éléments à éviter le plus possible :

 

– Le gras trans ou hydrogéné, les graisses saturées

– Le sel ajouté

– Le sucre rapide (blanc, raffiné)

– Les farines raffinées

– Les additifs (colorants, édulcorants, gélifiants…)

 

Je ne suis pas pour les positions extrêmes. Il me semble difficile de ne manger aucun produit industriel transformé. Et je reconnais d’ailleurs leur utilité à certaines occasions. Mais il est important d’en limiter la consommation et de bien choisir.

Pour y parvenir, il suffit de lire systématiquement la liste des ingrédients du produit industriel. Vous serez, dès la première ligne, découragez de l’acheter. Et n’oubliez pas, qu’acheter un produit industriel, vous coûtera toujours plus cher que d’acheter un produit non transformé (sauf aux États-Unis, où c’est un véritable scandale sanitaire !).

Mangez moins, mais mangez mieux.

 

En résumé, rien de neuf sous le soleil : il faut prendre soin de son corps pour ne pas tomber malade. La fatalité ne représente qu’un petit pourcentage du développement de ces maladies. Nous sommes responsables de notre destin.

Je trouve néanmoins que ces résultats sont très intéressants. Nous pouvons agir, et c’est important de se le rappeler quand il est plus usuel d’entendre qu’une personne sur 3 aura un cancer.

Je suis heureuse de partager avec vous ces chiffres super rassurants et très positifs. On peut réduire les risques de:

70% pour les cancers,

50% pour la maladie d’Alzheimer,

73% pour les accidents vasculaires cérébraux

82% pour les maladies cardiaques,

90% pour le diabète (type 2)

 

Il n’y à plus qu’à manger ! Et à bouger bien sûr !

 

A lire aussi :
Le régime préhistorique
Les très bonnes raisons de boire du vin
La régulation des quantités, la clé d’un poids maîtrisé
Le petit-déjeuner idéal
Aliments et astuces détox
Des excuses toujours des excuses

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LIRE AUSSI

Article précédent Article suivant

Commentaires

  1. merci pour cette liste d’aliments anti-cancers, on oublient que depuis des dizaines d’années certains aliment on perdu énormément en anti-oxydant et surtout en vitamines qui pour notre santé nous permettez de nous défendre des agressions de l’extérieur ! surtout que en ce moment la surconsommation alimentaire est plus important que notre santé !
    materiel dentaire Articles récents…aimarMy Profile

    • ici
    Répondre

    Bonjour,
    Il y a pas mal de choses dans cette liste que je consomme déjà régulièrement, je vais alors ajuster le tout avec ce que j’ai rarement l’habitude de manger, comme les fruits à coque, certains autres fruits et certains légumes. Je savais que certains aliments étaient bons pour la santé et pouvaient diminuer les risques, mais pas dans ces proportions!

  2. Bonjour Edwige,
    Si le cancer voulait franchir ma porte, il aurait besoin de pas mal d’astuces !!! A part la viande que je ne consomme plus depuis longtemps, tous les bons aliments sont régulièrement à mon menu… et les mauvais en sont bannis.
    Merci et à bientôt !
    Bernadette GILBERT Articles récents…Houmos (hoummos) maisonMy Profile

    1. C’est la meilleure des préventions et en plus ces aliments sont tellement bons!

    • cancer
    Répondre

    Il y a un aliment que je rajouterais et qui selon certaines études réduirait les risques de cancers, et même de rechutes, le café. Pour ma part je vais consommer beaucoup plus de petites baies désormais.

    1. C’est certain, la café est un trésor de bienfaits! Aide digestif, anti-douleur, protecteur et bien d’autres.
      Mais comme pour tout on n’abuse pas. Pas plus de 3 à 4 tasses par jour 😉

  3. D’après l’OMS, La noix d’Arec est cancérogène…

    Comme quoi…
    Maël Articles récents…Liste des trucs cancérogène selon l’OMSMy Profile

  4. Je découvre votre site avec bcp de plaisir.

    • coralie
    Répondre

    Bonjour,
    dans le cas d’un cancer du sein (la plupart du temps) hormono dépendant, la moitié des aliments que vous citez sont dangereux.
    Ces aliments sont riches en pyto oestrogènes et contribuent à nourrir la tumeur cancéreuse, encore une fois, dans ce cas de cancer.
    Cordialement,

    1. Ce sont des aliments préventifs pour les personnes qui ne sont pas malades.
      Bien évidemment lorsque l’on est malade il faut suivre les recommandations nutritionnelles données par son médecin en fonction de sa situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

3 shares
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Je suis Edwige, auteure de ce blog

Venez partager sur ce blog consacré au bien-être. Vous trouverez toutes les infos dans "A propos".
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Catégories