Le syndrome de la souris ou du canal carpien

Voici un sujet vraiment d’actualité. Nombreux sont les utilisateurs de la souris d’ordinateur qui sont un jour ou l’autre confrontés à ce syndrome.

Aujourd’hui la majorité des personnes qui ont un boulot de « bureau » passe 8h par jour devant un écran. Si en plus vous rajoutez les heures passées sur un ordinateur personnel une fois rentré à la maison, il est normal que cette position finisse par poser des problèmes.

C’est une position déjà à la base pas très naturelle et ces gestes répétitifs vont entrainer des pressions, des douleurs et cela peut aller jusqu’à la tendinite.

C’est le fameux syndrome de la souris aussi appelé syndrome du canal carpien. Le terme canal carpien est devenu le terme générique pour parler de tous les troubles musculosquelettiques liés à l’utilisation excessive de la souris.

Le nombre de personnes touchées par ces troubles ayant vraiment explosé, la médecine s’est penchée sur le sujet et a vite proposé une opération chirurgicale du « canal carpien ». Mais on sait maintenant que cette opération n’apporte pas le résultat escompté. C’est un acte chirurgical qui n’est plus conseillé.

Il n’existe pas de solution miracle. Non il ne suffit pas de passer sur le billard pour pouvoir faire ce que l’on veut de son corps, que se soit le poignet ou autre chose d’ailleurs.

Il faut savoir que le corps n’aime pas les répétitions excessives et encore moins quand elles ne sont pas naturelles. Encore une fois il est question de respecter son corps dans tout ce que l’on fait.

 

La solution est donc de réduire ces gestes et de les rendre plus naturels.

Il n’existe pas une solution, mais plusieurs solutions qui vont se compléter et nous permettre de continuer à rester des heures devant notre écran d’ordinateur si on le désire.

 

Solution 1 – utiliser les raccourcis clavier

J’ai toujours entendu dire que les vrais informaticiens ne se servent pas de la souris, mais font tout avec le clavier. C’est que l’on peut tout faire avec le clavier, encore faut-il connaitre les combinaisons de touches qui permettent d’agir.

En utilisant les raccourcis du clavier, on reste sur la même zone, on économise les mouvements et la prise de la souris pour des fois juste un clic…

C’est vraiment un outil qui va réduire l’utilisation de la souris et en plus faire gagner du temps. On a tout intérêt à les utiliser le plus possible.

Pour les intégrer, une seule solution, les apprendre, et surtout les utiliser. C’est en les utilisant au quotidien que vous les retiendrez. C’est un réflexe à prendre.

 

Solution 2 – changer de souris

Quand on regarde les premières souris et celles qu’on utilise aujourd’hui, à part qu’elles sont plus bombées, il n’y a pas grands changements.

Or cette forme n’est pas ergonomique, la prise en main et les mouvements provoquent des tensions au niveau des doigts, de la main, du poignet, de l’avant-bras, du coude et de l’épaule. Vous imaginez les dégâts d’une utilisation prolongée.

Même s’il n’existe pas beaucoup d’autres modèles sur le marché, les souris ergonomiques commencent à se faire connaitre.

Logitech, Microsoft, 3M, Evoluent proposent des souris ergonomiques de différents styles et de différentes tailles pour s’adapter à la morphologie de la main et du bras.

Sur le site syndrome de la souris vous trouverez un descriptif des souris ergonomiques les plus performantes.

Ma préférée est la souris vertical Mouse 4 d’Evoluent version droitiers ou version gauchers.

Le geste devient naturel, les tensions disparaissent et permettre une utilisation prolongée.

 

Solution 3 – utiliser l’autre main

Et oui nous avons deux bras et deux mains ! La solution pour soulager sa main droite ou gauche (si vous êtes gaucher) c’est d’utiliser aussi l’autre.

Nous avons appris à pratiquement tout faire avec une seule main, l’autre étant là juste comme petit assistant de la main directrice. Mais quel dommage de ne pas pouvoir compter sur l’autre main pour reposer la main directrice quand elle présente des signes de fatigue ou des douleurs.

Ça ne serait pas génial de pouvoir maîtriser la souris aussi bien d’une main que de l’autre ! Vous réduirez ainsi par deux le temps d’utilisation de la souris et les effets indésirables.

Raison de plus pour s’y mettre, en développant cette faculté, vous allez créer de nouvelles connexions cérébrales. C’est la fameuse plasticité cérébrale. Vous confirez bientôt d’autres tâches à l’autre main, vous gagnerez en agilité dans tous les gestes quotidiens.

C’est là solution, devenez ambidextre de souris !

 

En associant ces 3 solutions, vous développerez votre mémoire, votre intelligence et votre agilité tout en remédiant aux soucis que peut causer l’utilisation importante de l’outil informatique. QUE DU POSITIF !!

Pour vraiment vous y mettre, je vous conseille d’investir dans une souris ergonomique pour gaucher (si vous êtes droitier bien sûr !). Vu le prix (les souris ergonomiques sont aux environs de 100 euros), vous serez au pied du mur, obligé de vous y mettre.

Comme pour tout, il faut du temps et de la pratique, mais c’est possible et ça vaut vraiment le coup !

 

À lire aussi :
Comment sauvegarder ses données

Pas le temps de lire au quotidien

Transformez les musiques que vous avez dans la tête en MP3

Télé addict, il existe d’autres solutions que celle de jeter sa télé

Étiquettes : , , , , , , ,

LIRE AUSSI

Article précédent Article suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

6 shares
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Je suis Edwige, auteure de ce blog

Venez partager sur ce blog consacré au bien-être. Vous trouverez toutes les infos dans "A propos".
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Catégories