Entretenir les langues étrangères, c’est entretenir son cerveau !

langues

On a tous appris des langues à l’école et après, malheureusement, elles sont tombées dans les oubliettes. S’il y a bien une chose qui se perd facilement avec le temps si l’on ne l’utilise pas, c’est bien la pratique d’une langue étrangère.

C’est en fait un mécanisme courant du fonctionnement du cerveau, il oublie ce dont il n’a pas besoin de façon régulière. Rien n’est acquis pour toujours, mais l’on peut se rassurer, car rien n’est vraiment perdu.

Pour prendre une image qui illustre ce fonctionnement, on peut voir le cerveau comme une maison. Il y a plusieurs étages et c’est plus ou moins rangé en fonction des pièces. Lorsque l’on apprend ou que l’on pratique régulièrement une langue, le cerveau garde ce savoir dans la pièce principale, bien rangée et à disposition immédiate. Mais au fil du temps, sans nouvelles stimulations, le cerveau va ranger ces savoirs dans une boîte et plus le temps passera, plus la boîte sera positionnée dans des pièces éloignées. Autant vous dire que si vous n’avez pas pratiqué depuis longtemps, la boîte se trouve au fin fond du grenier, sous un tapis plein de poussière !

La bonne nouvelle c’est que la boîte existe toujours, la mauvaise : c’est qu’elle est perdue et très loin.

Il est possible de réactiver ce savoir et de l’entretenir à tout moment de sa vie. Il n’y a pas d’âge !

Que ce soit pour une raison particulière ou uniquement pour le plaisir de parler plusieurs langues, il n’est jamais trop tard pour s’y remettre et surtout les bénéfices vont au-delà de ce que l’on pourrait s’imaginer.

 

Les nombreux bénéfices pour le cerveaucerveau

Parler plusieurs langues ce n’est pas uniquement pouvoir échanger avec d’autres nationalités. Dans votre cerveau, cette capacité implique le développement de complexe et nombreux réseaux de neurones.

C’est un excellent moyen de « muscler » son cerveau. L’apprentissage du langage met en relation et développe de nombreuses zones du cerveau. Distinguer et passer d’une langue à l’autre va amener le cerveau à de nouveaux exploits. Même le sens auditif en sera impacté. Ce dernier devant développer sa sensibilité et le cerveau devant décoder instantanément les nuances.

Les réseaux cérébraux sont plus développés, renforcés et davantage connectés. La partie gauche du cerveau et la partie droite créent des connexions. C’est ce que l’on appelle la « plasticité » cérébrale.  Le cerveau peut se développer et créer de nouveaux liens tout au long de sa vie. Il est élastique et aime être stimulé.

De cette bonne santé cognitive, dépendra son évolution. De nombreuses études ont été faites à ce sujet et également sur des personnes « plurilingues ». Les résultats prouvent le lien de cause à effet entre la pratique de plusieurs langues et le maintien de capacités cognitives au cours de la vie. Les maladies telles que l’Alzheimer sont moins présentes dans cette population ou déclenchées très tardivement.

En plus de cette action anti vieillissement sur le cerveau, cet apprentissage va indirectement développer de nouvelles capacités. En effet, les connexions neuronales entraînées à passer rapidement d’une langue à l’autre vont augmenter la rapidité et donc la réactivité du cerveau. Cette rapidité va servir dans bien des domaines du quotidien, comme par exemple lors d’un freinage d’urgence : le temps de réaction sera plus court. Dans les interactions sociales également, votre cerveau fera la différence. Il sera capable de plus de concentration et de réactivité, par exemple dans un environnement bruyant. Bref les performances sont nombreuses et interviennent dans toutes les situations du quotidien.

Les bénéfices sont sans limites. Que de bonnes raisons de pratiquer une ou plusieurs langues ! Car parler une deuxième langue c’est bien, mais parler une troisième voir une quatrième, c’est encore mieux ! Plus il y a de langues étrangères à votre palmarès, plus les connexions sont nombreuses. Les spécialistes estiment qu’à partir de 5 langues, le mécanisme reste le même pour les suivantes. Le cerveau ayant déjà créé la majorité des connexions.  

Pour Pheadra Royle, linguiste à l’Université de Montréal : « la normalité humaine, c’est d’être plurilingue. C’est de parler deux langues, trois langues, quatre langues »

Il n’y a plus une seconde à perdre, la motivation est là et c’est la clé ! Mais comment réussir à apprendre ou raviver puis entretenir les langues étrangères ? Comment intégrer cet entraînement à notre quotidien pour ne pas avoir à y consacrer trop de temps ?

Je teste actuellement des techniques et des astuces pour entretenir l’anglais et l’espagnol que je vous ferais découvrir très prochainement. N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter pour être informé de la sortie des prochains articles.

In process…    En proceso…

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Related Posts

Previous Post Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 share
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Je suis Edwige, auteure de ce blog

Venez partager sur ce blog consacré au bien-être. Vous trouverez toutes les infos dans "A propos".
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :