Donner vie aux objets

Nous sommes entourés d’objets dans notre quotidien et tout au long de notre vie. Si nous ne les portons pas physiquement sur notre dos, ils pèsent lourd sur notre esprit. On croit à tord que des possessions matérielles peuvent nous rendre heureux, mais il n’y a pas besoin d’avoir pour être.

Nous portons des vêtements, nous roulons dans une voiture, nous lisons des livres…  Si beaucoup d’objets du quotidien nous sont utiles, nous possédons souvent plus que nécessaire. Nous possédons et dons consommons plus que ce que l’on utilise vraiment.

 

Les objets que l’on réserve pour des occasions particulières

 

Dans votre dressing, ce sont toujours les mêmes vêtements qui ont le droit de sortir du placard. Pour les accessoires et les chaussures, c’est pareil.  Ne vous êtes vous jamais dit :

« Les belles assiettes c’est pour les invités, ma belle chemise c’est pour les grandes occasions, je ne porte pas souvent mes belles chaussures pour ne pas les abimer, je ne mets pas ma bague en diamant pour ne pas me la faire voler, je ne sors ma belle voiture (très chère) que le dimanche… »

Mais pourquoi attendre d’avoir une raison pour se servir des choses que l’on aime et qui nous font plaisir. Les objets ont pour but d’être utilisés, la meilleure relation que l’on peut avoir avec ses possessions, c’est de les faire vivre.

Si votre service d’assiettes spécial invité est si beau que ça, pourquoi ne pas vous en servir au quotidien. Vous méritez aussi de manger dans des belles assiettes. Si vous aimez cette chemise ou ces chaussures, pourquoi ne pas les mettre tous les jours ?

Si vous avez peur de les abimer, de les perdre ou de vous les faire voler, dites-vous bien que les objets sont faits pour ça ! Oui ils s’abîment, se cassent ou se perdent, c’est le destin de toutes possessions. Et lorsque cela arrive, c’est l’occasion d’en racheter de nouvelles, de permettre une libre circulation et un renouveau de ses possessions tout au long de notre vie. Il faut voir ça d’un œil positif, c’est une opportunité de remplacer l’objet en question.

Pour éviter d’avoir peur d’utiliser ses objets, fixez-vous une règle simple : n’achetez jamais quelque chose que vous ne pourriez pas vous racheter. Si vous vous saignez aux quatre veines pour acheter une Mercedes, il y a fort à parier que vous deviendrez un peu parano avec cette voiture. Alors que si vous achetez une petite Clio, vous serez plus zen et plus philosophe sur ce qui peut bien lui arriver dans la jungle urbaine !

 

Les objets que l’on entasse et que l’on oublie

 

Une bibliothèque qui affiche complet avec des livres qui n’ont jamais été ouverts, des pulls perdus au fond d’un placard, des ustensiles de cuisine qui n’ont servi qu’une fois ou encore des appareils de musculations qui prennent la poussière…

On achète, on entasse et on oublie. Le résultat est un lieu de vie encombré et des objets inanimés et inutiles. Que d’argent et d’espace sacrifié sur l’hôtel de la consommation.

Triez !

Faites le tri, l’arrivée du printemps est propice aux grands ménages. Débarrassez-vous des objets dont vous ne vous servez pas. Si vous laissez des objets inanimés dans les placards, dans les coins, sous les lits, dans la cave, vous encombrez votre espace et votre esprit. Dans un coin de votre tête, vous avez des pensées du type : « il faudrait que je range » ou « je n’ai pas de place ».

Sans oublier que la spirale de la consommation et de la tendance à l’entassement se nourrit d’elle-même. Plus vous consommez, plus vous consommez et plus vous entassez moins vous désencombrez.

Avoir un espace rangé et épuré que ce soit dans les placards ou ailleurs chez vous, entraine une nouvelle façon de consommer. On se pose à deux fois la question de savoir si on va acheter ceci ou cela en fonction de l’utilité de l’objet.

De plus l’action de désencombrer et de trier apporte des effets bénéfiques immédiats, on se sent bien. C’est un acte qui a des répercussions sur notre mental.

Pour bien désencombrer :

  • Ne pas faire tout en une seule fois.

En fonction du temps que l’on a devant soi, on s’attaque à un placard ou à une pièce, mais jamais plus. Au bout d’un moment, la fatigue physique et mentale va faire baisser notre motivation et notre vigilance. Ce que l’on aurait jeté sans hésitation au début va passer à travers les mailles du filet à la fin.

  • Avoir préparé son coup.

Lorsque l’on désencombre, chaque excuse est bonne pour éviter de faire ce qu’il faudrait. Pensez aux sacs-poubelle et repérez la date de passage de récupération des encombrants. Si vous voulez recycler ou donner, préparez des sacs et débarrassez-vous tout de suite.

  • Ne pas croire que tout à de la valeur ou que ça va servir un jour.

Partez du principe que si vous ne vous en êtes pas servi pendant un an, il y a peu de chance que vous vous en serviez plus tard. En ce qui concerne les objets soit disant de « valeur », renseignez-vous sur Internet et sélectionnez les objets qui peuvent être vendu rapidement.

Le but n’est pas de déplacer le bazar, mais bien de l’éliminer.

 

Les objets ne sont que des objets, ne les laissez pas vous infliger un quelconque sentiment de stress. Ne leur donnez pas l’importance qu’ils n’ont pas ou le pouvoir de vous rendre « heureux ».

Faites vivre vos objets, ne les laissez pas stagner. Les possessions sont à l’image de l’énergie de votre esprit : encombrées et inactives ou circulantes et utiles.

 

Pour donner une deuxième vie à vos livres, CD et DVD, la Fnac organise une grande collecte au profit de l’association bibliothèques sans frontières du 1er au 7 avril 2014.
Ménage de printemps Fnac
Pour tout savoir sur les techniques de désencombrement :

L’art du désencombrement : Se libérer de l’inutile pour vivre plus léger

Faire le ménage chez soi, faire le ménage en soi

L’art de l’essentiel : Jeter l’inutile et le superflu pour faire de l’espace en soi

J’arrête le superflu !: 21 jours pour changer

99 objets nécessaires et suffisants

 

À lire aussi :
La puissance de la simplicité
Etre bien chez soi
Des excuses toujours des excuses
La vie c’est ça
Portez vos vêtements préférés toute l’année !

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Related Posts

Previous Post Next Post

Comments

  1. Ah tiens! Voilà une très bonne recherche bien approfondie.

  2. Merci pour cette perspective très intéressante. Continuez, le sujet est fort utile de nos jours!

  3. C’est vraie qu’il est souvent difficile d’utiliser des produits ou des objets de manières répété quand ils nous on couté chère durant l’achat. Mais il existe une grande différence entre les utiliser de temps en temps afin d’en profité, et ne jamais les utiliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 shares
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Je suis Edwige, auteure de ce blog

Venez partager sur ce blog consacré au bien-être. Vous trouverez toutes les infos dans "A propos".
Je suis Edwige, auteure de ce blog

Catégories

SOBIENETRE
Recevoir la Newsletter !
Soyez So bien au quotidien avec les articles du blog Sobienetre.fr
Je m'abonne
Ceci n'est pas un spam. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
close-link
%d blogueurs aiment cette page :